Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 34.228.30.69
Partie I - Trois perspectives

Voici quelques 600 ans [..] avec l’invention de la perspective, le tableau de paysage devient la norme de la perception de ce qui nous entoure. [...] Elle ne semble plus convenir à la perception d’un monde que les nouvelles technologies de la communication ont bouleversé. Anne Cauquelin

Perspective spatiale et cartographie physique

Cohérence des choses

À la Renaissance, nous avons commencé à voir "en perspective". Nous avons pris l'habitude d'évaluer les distances qui séparent les lieux les uns des autres, par plans successifs, du plus proche au plus lointain. Nous avons admis que les règles de construction géométrique de la perspective dite "légitime" déterminaient la taille relative des objets suivant leur distance au point de vue. Nous avons intégré au plus profond de notre culture que toute représentation devait être structurée relativement à un point de fuite situé à l’horizon.

La perspective reliait le temps à l'espace, au sens où, étant capable d'estimer les distances entre plans, on évaluait aussi la durée du voyage nécessaire pour se rendre d'un lieu à un autre. Ainsi, la perspective spatiale, calquée sur notre perception visuelle, nous donnait le sentiment de l’unité et de la cohérence des choses dans un espace et un temps conçus comme linéaires.

  TroisPerspectives Industries de l'espace >>

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]