Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 18.205.96.39
Ceci est une version archivée de Conf à 2018-06-23 16:20:42.
0:00:07.700,0:00:15.139
Merci Xavier et toute l'équipe pour votre invitation.

0:00:15.500,0:00:20.100
Je vous remercie d'autant plus que je suis une sorte de mouton noir de la recherche.

0:00:20.100,0:00:26.070
Je suis ce qui s'appelle un chercheur indépendant.

0:00:26.070,0:00:29.740
C'est peut-être intéressant pour les étudiants de savoir ce que peut bien être un chercheur indépendant ?

0:00:29.740,0:00:35.740
C'est quelqu'un qui fait de la recherche contre vents et marées, qui n'est pas payé pour cela.

0:00:35.740,0:00:37.240
Pour faire bouillir la marmite, il doit recourir à toutes sortes d'expédients.

0:00:37.240,0:00:46.820
Je suis encore vivant ; ça fait trente ans que je survis comme cela.

0:00:46.829,0:00:57.149
Bon courage si vous empruntez ce type de voie.

0:00:57.149,0:01:13.070
Je vais vous présenter un exposé intitulé :
"L'art à la recherche de la légitimité des perspectives optiques et anoptiques".

0:01:13.070,0:01:17.830
Soyez tranquilles, je ne vais pas traiter de ce sujet. Il est trop énorme

0:01:17.830,0:01:23.780
Je vais le traiter de manière très incomplète.

0:01:23.780,0:01:32.380
Vous voyez qu'il est question de « perspective optique », qu'on appelle aussi « perspective spatiale »

0:01:32.380,0:01:43.473
La perspective spatiale, je vous le rappelle, a été inventée par Filippo Brunelleschi au début des années 1400 à Florence.

0:01:43.473,0:01:58.208
Avec son expérience fondatrice dite de la Tavoletta, il a pu montrer à ses contemporains comment réaliser pour la première fois une construction en perspective.

0:01:58.208,0:02:17.989
C'est-à-dire comment représenter une scène réelle, une architecture, des personnages en trois dimensions, sur la surface bidimensionnelle d'un tableau, moyennant une construction géométrique.

0:02:17.989,0:02:38.600
Son expérience a été l'un des top-départs de la Renaissance, avec un peu plus tard l'imprimerie...

0:02:38.600,0:02:54.470
A mon sens la perspective spatiale a eu une importance plus grande que l'imprimerie pour ce qui est de la formation de notre imaginaire.

0:02:54.470,0:03:10.870
Elle a eu des répercussions considérables puisqu’on la retrouve cette construction géométrique de l'espace, dans les sciences, dans les technologies, et bien sûr dans le cinéma, la photographie, le cinéma, la 3D, etc.

0:03:11.020,0:03:19.820
C'est un événement considérable puisque finalement cela a ouvert l'espace de la mesure.

0:03:19.820,0:03:24.320
De nos jours tout est mesuré, tout est paramétré, tout est quantifié...

0:03:24.820,0:03:30.400
La perspective optique démontrée par Brunelleschi y est pour quelque chose.

0:03:30.400,0:03:34.660
Et l'art dans tout ça ?

0:03:34.660,0:03:45.430
S'il fallait traiter de ce sujet, il faudrait remonter aux prémisses de la perspective sur quelques millénaires.

0:03:45.430,0:03:56.687
Commencer dans les grottes ornées du paléolithique, puis aller voir du côté de la Mésopotamie, de l'Egypte, de la Grèce et de la Rome antiques ;

0:03:56.687,0:04:12.190
faire aussi un tour par l'extrême orient, puis arriver à la Renaissance, en examinant au passage ses prémisses au Moyen-Age : Giotto, etc.

0:04:12.190,0:04:27.910
Il faudrait continuer par l'époque baroque qui a beaucoup joué de la perspective spatiale, puis enfin arriver enfin à l'art contemporain ; l'art des deux derniers siècles.

0:04:27.910,0:04:45.910
Et là, s'il fallait vraiment brosser le tableau du dialogue de la perspective spatiale avec l'art, il faudrait s'arrêter sur une quantité de noms, de courants artistiques.

0:04:45.910,0:04:52.870
Sur les futuristes par exemple. Il faudrait parler de Duchamp vis à vis de cette notion de perspective.

0:04:52.870,0:04:58.000
Juste sur Duchamp il faudrait écrire plusieurs traités.

0:04:58.000,0:05:07.630
Je ne traiterai pas de ce sujet. Je ne traiterai pas non plus de tout ce qu'on en a dit.

0:05:07.630,0:05:21.630
Il faudrait parler de Nietzsche ; ce qu'il a dit du perspectivisme, Il faudrait parler de Kant. Il faudrait citer de nombreux auteurs plus récents.

0:05:23.110,0:05:26.411
Il y a quantité de choses écrites sur cette question.

0:05:26.411,0:05:34.060
Alors plutôt que de parler de perspective optique et de sa relation à l'art, je m’appesantirai sur un autre thème évoqué dans mon titre :

0:05:34.060,0:05:44.289
La question de la perspective anoptique, ou plutôt des perspectives anoptiques (au pluriel).

0:05:44.289,0:05:47.740
C'est un terme nouveau pour vous que je vais essayer de définir.

0:05:47.740,0:05:51.570
Il est aussi question dans ce titre de la légitimité.

0:05:51.990,0:06:02.880
Je vais essayer de montrer en quoi les perspectives anoptiques permettent de repenser la notion de "légitimité" dans un sens le plus large qui soit.

0:06:06.690,0:06:21.370
Je commence par une citation d'un physicien, John Archibald Wheeler, l'un des pères de la bombe atomique à l'intérieur du projet Manhattan.

0:06:21.370,0:06:39.930
Il est l'un des rares physiciens de cette époque qui pensait en termes non positivistes. Il admet la place de notre ignorance.

0:06:39.960,0:06:58.590
Ce rivage de l'ignorance est clairement le terrain de l'art. C'est là que l'art fait son œuvre d'exploration .de multiples manières.

0:06:58.590,0:07:14.580
Dans la suite de mon exposé je vais essayer de montrer en quoi notre ignorance, notre inconnaissance, occupe une place centrale dans la construction des perspectives anoptiques.

0:07:14.580,0:07:24.320
Je vais parler de plusieurs points successifs :

0:07:24.320,0:07:47.130
Je vais commencer par le Générateur poïétique, et à partir de cette expérience, de ses développements théoriques que je vais essayer de vous livrer.

0:07:47.130,0:07:51.960
Je parlerai de la théorie de la simplicité et de son rôle dans la modélisation de ce Générateur poïétique.

0:07:51.960,0:07:57.240
Puis je prendrai deux exemples...

0:07:57.240,0:08:03.520
Je disais que je n'allais pas couvrir le sujet. Je ne parlerai pas de tous les courants de l'art. Je ne prendrai que deux exemples

0:08:03.520,0:08:12.940
Outre le Générateur poïétique, j'en prendrai un deuxième qui fait moyennement parti de l'art.

0:08:12.940,0:08:22.969
On ne sait pas, on peut en discuter, c'est entre l'art et le business, mais l'art a toujours eu un lien avec l'activité économique.

0:08:22.969,0:08:31.110
C'est une expérience qui s'appelle "Reddit/Place", qui est assez récente.

0:08:31.110,0:08:39.160
Je terminerai par des considérations sur la théorie de l'évolution et par quelques références...

0:08:39.160,0:08:55.820
Un point de départ dans cette exploration des perspectives anoptiques est une expérience que que j'ai pu initier il y a trente ans maintenant, plus de trente ans même : c’était en 1986.

0:08:55.820,0:09:01.880
Elle s'appelle le Générateur poïétique,. Certains en ont peut-être entendu parler ?

0:09:02.260,0:09:12.310
Cette expérience est vue dans les bons ouvrages comme l'une des expériences fondatrices de l'art des réseaux et du net-art

0:09:12.310,0:09:27.050
Elle a vu le jour avant même le web. Elle existait en gros dix ans avant, sur les réseaux de l'époque. C'est-à-dire, en France : le minitel.

0:09:27.050,0:09:33.170
A l'époque j'ai utilisé ce que j'avais sous la main.

0:09:33.170,0:09:37.680
Ce générateur poïétique c'est quoi ? Bien c'est un jeu qui consiste à permettre un ensemble de personnes de dessiner à plusieurs sur une même image.

0:09:37.680,0:09:53.240
Dit comme ça c'est assez banal. Il y a eu en effet de multiples expériences de dessin collectif, que ce soit avec un support numérique ou simplement avec un papier et plusieurs crayons.

0:09:53.240,0:10:02.412
Cette expérience du Générateur poïétique est un peu plus que cela.

0:10:02.412,0:10:13.764
Il ne s'agit pas seulement dessiner mais de créer une sorte d'automate cellulaire.

0:10:13.764,0:10:18.960
Un automate cellulaire où chacun contrôlerait une cellule et changerait l'état de sa cellule,

0:10:18.960,0:10:26.620
non pas en fonction de l'état de ses voisines, mais comme bon lui semble.

0:10:26.620,0:10:39.959
Dans le Générateur poïétique chacun voit la totalité de l'image globale et peut parfaitement identifier sa participation dans le tout.

0:10:39.959,0:10:47.879
La notion d'automate cellulaire est assez ancienne. Elle date des années 1940. Elle est due au mathématicien Stanislas Ulam.

0:10:47.879,0:10:53.209
Le premier a avoir théorisé les automates cellulaires est John Von Neumann.

0:10:53.209,0:11:08.999
John Conway a prolongé son travail dans les années 60 avec le Jeu de la Vie qui a donné lieu à donné lieu à des développements mathématiques considérables (vie artificielle, etc.)

0:11:08.999,0:11:14.760
Le Générateur poïétique est en quelque sorte un Jeu de la vie 100% humain.

0:11:14.760,0:11:22.620
Dans les automates cellulaires tels qu'on les connaît habituellement, les cellules sont contrôlées par des robots.

0:11:22.620,0:11:26.999
Elles adaptent leurs comportements en fonction de leurs voisines.

0:11:26.999,0:11:31.649
Je vais bientôt en montrer une illustration.

0:11:31.649,0:11:37.560
Tout à l'heure, j'ai dit qu'à l'origine le Générateur poïétique fonctionnait sur Minitel.

0:11:37.560,0:11:43.231
Il fonctionne aujourd'hui sur les téléphones mobiles.

0:11:43.231,0:11:52.860
Cela a beau être une œuvre, une expérience, qui a trente ans d'âge, elle résiste encore et fonctionne toujours.

0:11:52.860,0:12:00.220
Vous pouvez l'essayer sur l'adresse poietic.net

0:12:00.249,0:12:12.459
C'est à ma connaissance la seule expérience de cette époque qui persiste aujourd'hui.

0:12:13.209,0:12:17.400
Voici un enregistrement accéléré de ce que donne le Générateur poïétique.

0:12:17.400,0:12:25.339
C'est très très accéléré (X10)... Je vais juste commenter rapidement.

0:12:25.339,0:12:27.339
Là, il n'y a qu'une seule personne qui occupe la totalité de l'image.

0:12:27.339,0:12:34.689
Puis là il y en a quatre, puis 4 x 4 = 16

0:12:34.689,0:12:44.776
Chacun contrôle un carré, un seizième de cette image, et agit exactement comme bon lui semble.

0:12:44.776,0:12:53.297
Chacun voit tout et est capable de se situer dans l'image. Il y a une sorte de boucle de rétroaction.

0:12:53.297,0:13:00.200
Le feedback est absolument univoque puisque chacun sait exactement ce qu'il fait,

0:13:00.200,0:13:08.348
contrairement à la plupart des autres expériences collectives où les gens sont noyés, ce qui peut produire des effets de superposition :

0:13:08.348,0:13:17.600
quelqu'un fait quelque chose, son action est masquée par celle de quelqu'un d'autre ; on ne sait plus très bien où l'on en est.

0:13:17.600,0:13:23.240
Au contraire ici il y a un feedback vraiment univoque entre l'état global de l'image et l'action de chacun.

0:13:23.240,0:13:34.630
Vous voyez que ça s'auto-organise et que on arrive à 16 personnes à faire presque un monochrome à un certain moment.

0:13:34.630,0:13:39.200
Personne n'a décidé que ça deviendrait rouge et qu'il y aurait des petits personnages comme cela, mais ils arrivent.

0:13:39.200,0:13:48.860
Ces personnages, enfin les scènes qui se dessinent, qui peuvent être abstraites ou figuratives suivant les cas

0:13:48.860,0:13:56.060
semblent douées d'une sorte de vie autonome à laquelle chacun contribue mais que personne ne contrôle en particulier.

0:13:56.060,0:14:06.420
Il n'y a aucun input extérieur à l'action des participants ; il n'y a pas de robots ; il n'y a rien qui décide à leur place.

0:14:06.420,0:14:21.100
Ce n'est que la pure interaction des acteurs humains.

0:14:21.100,0:14:32.370
Cette interaction, non seulement dessine des patterns de l'ordre du visible ; on voit apparaître des choses abstraites ou figuratives,

0:14:32.370,0:14:45.000
mais aussi des patterns temporels invisibles. Il y a des mouvements, enfin des passages d'une sorte de chaos à une forme d'ordre.

0:14:45.000,0:14:52.280
Quelque chose se dessine, semble vivre sa propre vie.

0:14:52.280,0:14:56.300
Si c'est un cheval qui apparaît, il va se mettre à vivre, non pas d'une vie de cheval, mais d'une vie de représentation de cheval.

0:14:56.300,0:15:11.380
Il va lever la patte, faire une ruade ou que sais-je, puis muter peut-être en un taureau ou autre chose.

0:15:11.380,0:15:15.260
Au bout d'un certain temps il va sombrer dans le chaos.

0:15:15.260,0:15:18.800
Quelqu'un qui occupe une place privilégiée dans la figure du cheval va reprendre son autonomie et dire :

0:15:18.800,0:15:26.860
"Moi je veux devenir tout rouge", ou tout vert ou n'importe quoi d'autre.
Le cheval ne va plus ressembler à rien.

0:15:26.860,0:15:32.500
Il y a des mouvements entre l'ordre et le chaos qui sont très intéressants à étudier.

0:15:32.500,0:15:45.120
Ils dessinent une sorte de pattern temporel qu'il m'intéresse de modéliser. Je parlerai plus tard d'une modélisation particulière...

0:15:45.120,0:15:47.120
Maintenant, je vais en venir à partir de cette expérience à la notion de perspectives anoptiques...

0:15:47.120,0:15:50.920
Vous verrez sur Wikipédia qu'il y a une fiche correspondant au Générateur poïétique.

0:15:50.920,0:16:10.700
Il y est fait état de plusieurs expériences.
Outre les premières sur minitel qui étaient en noir et blanc à l'époque. Il fallait vraiment bien regarder ce qui se passe parce que c'était quand même assez limité.

0:16:10.700,0:16:33.160
Il y en au une développée à partir de 1995. A cette époque, j'ai eu la chance d'accéder à un réseau expérimental préfigurant IPv6, la norme d'Internet Version 6 qui est maintenant à peu près déployée aujourd'hui, enfin assez incomplètement.

0:16:33.160,0:16:45.720
Ce réseau expérimental m'a permis de réaliser un prototype de Générateur poïétique totalement distribué...

0:16:45.720,0:17:02.810
En fait, ce Générateur poïétique est une sorte de modèle de l'interaction collective telle qu'on la voit partout :

0:17:02.960,0:17:07.020
Le système financier, la bourse etc. On a finalement un collectif qui agit et fait émerger une valeur,

0:17:07.020,0:17:18.490
qui est diffusée vers l'ensemble des acteurs, qui à leur tour modifient leurs comportements.

0:17:18.490,0:17:33.860
La valeur émergente fluctue... etc.
On peut réaliser cette interaction collective sur deux types de réseaux :

0:17:33.860,0:17:40.910
sur un réseau centralisé. C'est comme ça qu'a été faite la première

0:17:40.910,0:17:48.977
expérience du Générateur poïétique avec des minitels permettant l'affichage et de la saisie.

0:17:48.977,0:18:04.060
Bref ce ne sont que des terminaux d’ un serveur central vers lequel convergent toutes les informations et qui fabrique l'image visible par tous.

0:18:04.060,0:18:08.889
Ainsi la boucle de feedback est complète.

0:18:08.889,0:18:12.420
Les premières expériences ont donc été faites sur un serveur centralisé.

0:18:12.420,0:18:23.900
Mais à partir de 1995, j'ai pu faire la même expérience sur un réseau distribué - mais alors totalement distribué : aucun serveur !

0:18:23.900,0:18:33.769
C'est ce qu'on appelle un réseau peer to peer (pair à pair).

0:18:33.769,0:18:40.820
Pratiquement les gens téléchargeaient un logiciel ; une sorte de petite palette graphique.

0:18:40.820,0:18:51.259
Lls le lançaient sur leur ordinateur et se retrouvaient dans une assemblée distribuée temps réel sans l'intermédiaire d'aucun centre physique.

0:18:51.259,0:18:56.160
Aucun point de recoupement del'information !

0:18:56.160,0:19:02.040
Chacun est en contact avec tous les autres sans médiation aucune de quelque centre que ce soit.

0:19:02.040,0:19:12.440
Une première mondiale à ma connaissance.
Malheureusement ce réseau distribué expérimental ne s'est pas développé commercialement et n’a donc jamais été accessible à tout le monde.

0:19:12.440,0:19:20.799
C'est pourquoi j'ai fait ensuite une version pour le web, qui est disponible sur tous les ordinateurs et les téléphones mobiles.

0:19:21.159,0:19:26.646
Malheureusement cette version web nécessite un serveur central, et donc des moyens importants pour réaliser des expériences massives.

0:19:26.646,0:19:40.399
Quand j'ai vu qu'une interaction collective temps réel pouvait être réalisée sur ces deux types de réseaux, centralisés et distribués, cela m'a plongé dans des abîmes de réflexion.

0:19:40.399,0:19:40.899
En 1986 je m’était fait la réflexion suivante : un réseau centralisé ressemble à la « perspective optique » de la Renaissance, aussi appelée « perspective spatiale ».

0:19:40.899,0:19:57.660
Dans la perspective spatiale, il y a un point de fuite qui organise la construction géométrique.

0:19:57.660,0:20:07.680
Dans un réseau centralisé c'est pareil : il y a un serveur, un point physique de recoupement de l'information qui organise l'interaction.

0:20:07.680,0:20:16.280
Cela ressemble à la perspective optique de la renaissance mais bien sûr le réseau n’effectue pas une construction géométrique.

0:20:16.280,0:20:20.300
Il réalise une construction cognitive et aussi une construction temporelle.

0:20:20.300,0:20:37.120
Au niveau du point de recoupement des informations émerge quelque chose d'imprévisible (on verra dans quelle mesure c'est imprévisible).

0:20:39.790,0:20:43.960
En tout cas il y a émergence d'une sorte de temps propre, de temps subjectif qui rétroagit vers tous les participants.

0:20:43.960,0:20:53.090
Aujourd'hui, il ne s'agit plus de représenter l'espace, il s'agit de représenter le corps social communiquant à la vitesse de la lumière.

0:20:53.090,0:20:57.140
Pour réaliser cela, qu'est ce qu'ont fait pratiquement dans les réseaux ? Eh bien on met en place un point de recoupement des informations.

0:20:57.140,0:21:06.220
C’est-à-dire un serveur qui est à mon sens l'équivalent du point de fuite de le perspective de la Renaissance.

0:21:06.220,0:21:17.240
C'est un point de fuite, non pas spatial mais temporel. En effet, tant que les informations n’y sont pas parvenues, « elles n’existent pas ».
C'est pourquoi, j'ai appelé cette construction centralisé : une "perspective temporelle".

0:21:17.240,0:21:29.000
Mais comme je viens de le dire, il est possible de faire la même chose sur des réseaux distribués.

0:21:29.000,0:21:33.070
Sur les réseaux distribués il n'y a plus de centre physique !

0:21:33.539,0:21:36.720
Dans ce cas que devient mon histoire de perspective ? Cela ne marche plus !

0:21:36.720,0:21:54.149
Mais quand on regarde pratiquement comment fonctionne un réseau distribué, on se rend compte que ce qui se substitue au centre physique est simplement une sorte de code.

0:21:54.149,0:21:58.560
C'est un signe de reconnaissance complètement arbitraire qui permet à l'ensemble des acteurs de se reconnaître comme parties prenantes du réseau.

0:21:58.560,0:22:10.289
Cela peut être une clef cryptographique, un hashtag, un simple numéro, bref quelque chose qui permet de se reconnaître comme membres du réseau.

0:22:10.289,0:22:20.330
Grâce à ce code numérique, l'ensemble du réseau se débrouille pour acheminer les communications et faire en sorte qu’elles s’agrègent de manière cohérente suivant un certain programme.

0:22:20.840,0:22:30.520
Il ne s'agit donc plus d'une perspective temporelle. Il s'agit d'une perspective d'un autre ordre qui n'admet aucun point physique comme point de fuite.

0:22:30.520,0:22:46.889
Alors c’est quoi ? C’est une perspective qui n'est pas spatiale, qui n'est plus seulement temporelle, mais qui est numérique.

0:22:46.889,0:22:54.330
Le code arbitraire utilisé par les agents pour se reconnaître est "code de fuite" d'une "perspective numérique".

0:22:54.330,0:22:56.629
Finalement, nous venons de découvrir deux nouvelles perspectives propres aux réseaux. Elles n’agissent pas sur le visible, mais sur l’invisible des relations.

0:22:56.779,0:23:08.588
Je les ai appelées "perspectives anoptiques" afin de marquer à la fois l'analogie et la différence avec la perspective optique de la Renaissance.

0:23:08.588,0:23:20.980
Je résume : Depuis que nous avons inventé les réseaux artificiels, en gros depuis deux cents ans (le télégraphe de Chappe etc.),

0:23:20.980,0:23:23.140
qui se sont prolongés de manière exponentielle par les réseaux modernes depuis quelques décennies,

0:23:23.140,0:23:30.420
nous avons inventé deux nouvelles perspectives analogues à celle de la Renaissance.

0:23:34.600,0:23:46.620
Ces perspectives sont anoptiques. Elles permettent de créer des représentations d'un ensemble d'acteurs où d'agents interagissant les uns avec les autres en temps réel.

0:23:46.620,0:24:03.560
Ce qui est incroyable, c'est que l'on a créé ces réseaux artificiels, et donc les perspectives en question, sans le savoir, tel monsieur Jourdain !

0:24:03.560,0:24:16.912
Ce n'est peut-être que maintenant, avec deux siècles de recul, que l'on se pourrait se dire :
"tiens, c'est rigolo, ça ressemble à la perspective de la Renaissance".

0:24:16.912,0:24:23.480
Cela n'est pas sans conséquences. La perspective de la Renaissance ça a été le top départ d'un changement de l’imaginaire, et donc de civilisation.

0:24:23.480,0:24:33.860
Je pense qu'aujourd'hui, l'émergence des perspectives anoptiques pourrait être aussi le top départ d'un nouveau changement de civilisation.

0:24:33.860,0:24:50.260
A condition que... Oui il y a des conditions pour cela.
Vous vous souvenez qu'à la Renaissance, Alberti a théorisé ce qu'il a appelé la "perspective légitime".

0:24:50.260,0:25:10.490
A savoir une "construction légitime" de la représentation, c'est-à-dire une construction géométrique permettant de calculer la taille des personnages, des bâtiments, en fonction de leurs distances respectives au point de vue.

0:25:10.490,0:25:26.330
Ceci par l'intermédiaire du point de fuite fixé au centre du tableau, qui représente l'infini, l'inconnaissable, l'inatteignable en quelque sorte.

0:25:28.820,0:25:34.320
Voilà la condition à mon sens pour que ces perspectives anoptiques puissent donner lieu à un renouveau de civilisation.

0:25:34.320,0:25:47.280
La condition est d'inventer une construction analogue à la construction légitime de la perspective optique.

0:25:47.280,0:25:51.520
Bien entendu, cela ne serait pas une construction géométrique - nous ne sommes plus dans le registre de l'espace et de la vision -.

0:25:51.520,0:26:01.110
Cela serait une construction cognitive.

0:26:01.110,0:26:06.240
Quels seraient les critères de légitimité d'une perspective anoptique ?

0:26:06.240,0:26:19.370
Cette question est vraiment le sujet central de ma recherche depuis trente ans.

0:26:21.420,0:26:24.529
Je suis loin d'avoir découvert tous les aspects de cette question.

0:26:24.529,0:26:46.860
La redéfinition de la notion de légitimité est un sujet énorme. Cela touche tous les domaines de l'activité humaine.

0:26:46.860,0:26:52.720
Pour fixer les idées, voici une citation d'un livre paru l'année dernière, de Jean-Louis Dessalles, Cédric Gaucherel et Pierre-Henri Gouyon.

0:26:52.720,0:27:09.760
Aujourd'hui, nous construisons des réseaux artificiels de plus en plus puissants ; nous agissons sur les neurones, sur les bits, sur les gènes, sur les quanta, etc.

0:27:09.760,0:27:22.600
Nous avons la capacité de véritablement modifier le vivant et nos interactions sociales.
Tout cela, ce sont des réseaux.

0:27:22.600,0:27:40.700
Nous en sommes les designers.
Or ces réseaux sont soit distribués, soit centralisés. Il n’y a pas d’autre option.

0:27:40.700,0:28:01.780
Pour éviter "le pire" évoqué dans cette citation, il est essentiel de trouver la légitimité des réseaux que nous construisons et qui nous construisent en retour.

0:28:01.780,0:28:12.380
Mes recherches m'ont amené à proposer des critères de légitimité cognitifs des perspectives anoptiques.

0:28:12.380,0:28:31.940
Je vous les livre ici de manière très résumée. Il y aurait trois critères appelés A, AB, et ABC

0:28:31.940,0:28:36.365
A, B, et C donnent une idée le nombre d'acteurs impliqués dans chaque critére.

0:28:36.365,0:28:38.120
A est l'acteur type, donc vous et moi.
Le premier critère A est le suivant :

0:28:38.120,0:28:58.600
A) Tout agent A a-t-il le droit réel d’accéder au réseau s’il en fait la demande? A peut-il quitter le réseau librement ?

0:28:58.990,0:29:07.080
La liberté de quitter le réseau n'est pas rien comme condition. Il y a beaucoup de réseaux dans lesquels vous pouvez entrer mais desquels vous ne pouvez plus sortir.

0:29:07.080,0:29:14.920
Il y a aussi beaucoup de réseaux dans lesquels vous pouvez pas entrer pour une raison ou pour une autre. Il y a des barrières à l'entrée, il faut montrer patte blanche, etc.

0:29:14.920,0:29:28.300
Les questions de l'accès et du retrait posent celle de la réversibilité.

0:29:31.750,0:29:42.430
Cela veut dire : est-ce que je peux remettre les pendules à zéro ?

0:29:42.430,0:29:55.150
Par exemple, si vous avez accepté un implant dans votre cerveau, est-ce que vous pouvez le retirer et retrouver l'état antérieur ?

0:29:57.340,0:30:04.100
Le critère AB est le suivant :
Il considère qu'il y a au moins deux acteurs dans le réseau A et B.

0:30:04.100,0:30:21.470
AB) Tout agent B (présent ou futur, y compris les agents qui conçoivent, gèrent et développent le réseau) est-il traité comme A ?

0:30:21.470,0:30:32.830
Par exemple, Mark Zuckerberg, le fondateur de facebook n'est pas traité comme n'importe quel A ou n'importe quel B.

0:30:34.000,0:30:40.900
Facebook, à mon sens, n'est pas légitime selon le critère AB.

0:30:40.900,0:30:47.060
Selon le critère A, Facebook est plus ou moins légitimé : n'importe qui peut entrer dans Facebook et n'importe qui peut en sortir.

0:30:47.060,0:30:59.640
Sauf qu'au passage Facebook retient tout votre réseau social (contacts, messages, liens, etc.). Il livre un archive personnelle mais celle-ci est inexploitable sur d’autres réseaux qui ne disposent pas du graphe social complet. Vous ne pouvez donc rien en faire. Il faut tout reconstruire à zéro.

0:30:59.640,0:31:25.850
Le troisième critère ABC concerne trois acteurs A, B et C. Il fait l'hypothèse que le réseau répond aux deux premiers critères (ce qui est déjà très difficile).

0:31:25.850,0:31:27.850
ABC) Si trois agents A, B et C (trois étant le début d’une multitude) appartiennent à un réseau qui répond aux deux premiers critères, constituent ils des pairs? Autrement dit, sont-ils en mesure de se reconnaître, de se faire confiance, de se respecter les uns les autres, de construire des représentations communes et du sens commun ?

0:31:27.850,0:31:51.160
En d’autres termes : si l'on fait partie d'un réseau artificiel idéal, est ce que pour autant nous allons nous reconnaître en tant qu'êtres humains par exemple, ou en tant que robots ou en tant que cyborgs ?

0:31:51.160,0:32:07.080
Est-ce que le fait d'entrer dans un réseau crée un véritable lien, une identité, une communauté ?

0:32:07.080,0:32:17.070
Derrière le critère ABC, il y a la question du point de fuite, ou bien s'il s'agit d'un réseau distribué, du code de fuite.

0:32:17.070,0:32:25.200
Est-ce que le mot de passe, de code arbitraire qui vous permet d'échanger, suffit à faire lien ? Est-ce qu'il suffit à faire communauté ?

0:32:25.200,0:32:40.670
Pourquoi fait-on partie d’un réseau ?
Parce que le réseau est rapide, efficace ? Est-ce que cela suffit à faire lien, à faire communauté ?

0:32:40.670,0:32:48.140
Les réseaux existent parce que l'on projette un message sur leurs points de fuite ou sur leurs codes de fuite.

0:32:48.140,0:33:03.900
Un peu comme un sticker qui les recouvrirait et sur lequel serait écrit : '"parce que c'est rapide", ou "parce que c'est efficace", ou toutes sortes d'autres raisons.

0:33:03.900,0:33:10.880
Or derrière cette raison, il y a une inconnaissance radicale. Il y a le point de fuite ou le code de fuite.

0:33:10.880,0:33:23.909
Vous avez beau essayer de déterminer pourquoi on est ensemble sur un réseau. Personne n'est capable de répondre à la question.

0:33:23.909,0:33:32.500
Et pourtant, l'économie, la politique, les medias, passent leur temps à vous dire pourquoi on est là.

0:33:32.500,0:33:39.259
Parce que nous sommes des consommateurs, parce que nous payons des impôts,

0:33:44.029,0:33:53.749
Parce que nous sommes des citoyens. Oui c'est quoi des citoyens ?

0:33:54.710,0:34:07.669
Je vais continuer en abordant ... Je ne sais pas combien de temps j’ai encore ?
Je vais passer rapidement sur le reste.

0:34:19.180,0:34:35.400
Vous pouvez lire sur ARXIV un article j'ai coécrit avec Jean-Louis Dessalles et Antoine Saillenfest où nous développons un modèle de ce qui se passe dans le Générateur poïétique.

0:34:35.400,0:34:52.450
Cela a un rapport direct avec cette question de la légitimité de la construction cognitive des perspectives anoptiques.

0:34:52.550,0:35:15.140
La question de savoir comment et pourquoi un réseau de ce type s'auto-organise ?
Notre modèle fait un certain nombre d'hypothèses sur la nature des acteurs, à savoir vous et moi.

0:35:15.140,0:35:22.434
Qui sommes nous et comment interagissons-nous dans un réseau de ce type ?

0:35:22.434,0:35:38.690
Le modèle repose sur la théorie de la simplicité que vous pouvez trouver aussi sur wikipédia. L'idée est de dire que les acteurs humains sont particulièrement sensibles à l'inattendu.

0:35:44.210,0:35:55.520
L'inattendu serait notre moteur cognitif. Cela expliquerait beaucoup de choses, notamment pourquoi nous passons beaucoup de temps à parler.

0:35:55.520,0:36:00.970
Chacun d'entre nous prononce en moyenne 6000 mots par jour

0:36:01.160,0:36:13.070
Cela peut aller jusqu'à 40 000 mots ou plus, ce qui est un investissement cognitif, temporel, énergétique énorme.

0:36:13.070,0:36:28.943
Il n'y avait pas réellement de théorie jusqu'à présent qui répondait clairement à la question de savoir pourquoi nous sommes engagés dans une telle dépense d'énergie langagière.

0:36:28.943,0:36:40.380
La théorie de la simplicité peut apporter un éclairage là dessus. Ce qui est intéressant, c'est que cela se traduit mathématiquement.

0:36:40.380,0:36:51.180
L'inattendu U (de Unexpectedness) serait la différence entre la complexité subjective du monde CW(s) produisant une situation s, et la complexité subjective de description C(s) de la situation s.

0:37:00.690,0:37:14.370
C'est-à-dire : plus le monde produisant une certaine situation est jugé complexe, et moins la description de la situation produite est jugée complexe, plus l'inattendu (la différence de ces deux complexités) est importante.

0:37:14.370,0:37:25.300
Nous sommes donc très sensibles à l'inattendu. Dans les conversations nous recherchons à maximiser l'inattendu, en rapportant des faits aussi étonnants que possible.

0:37:25.300,0:37:38.920
Par exemple : « c'est incroyable, je suis tombé nez à nez complètement par hasard avec mon ami d'enfance au sommet de l'Annapurna. »

0:37:38.920,0:37:49.330
Ou plus couramment, dans un coin perdu à l'étranger.
Des choses comme cela alimentent nos conversations quotidiennes.

0:37:49.330,0:37:55.700
La théorie de la simplicité est l'un des aspects d'une théorie du langage développée par Jean-Louis Dessalles.

0:37:55.700,0:38:13.040
L'idée est que le langage serait né chez les homininés à la suite de l'irruption des premières armes.

0:38:13.040,0:38:29.220
Les armes, selon lui, auraient modifié les relations sociales à tel point qu'elles auraient impulsé une nouvelle stratégie évolutionnaire.

0:38:29.220,0:38:38.640
Notre stratégie évolutionnaire a été tout simplement été le langage ; un langage qui nous est propre.

0:38:38.640,0:38:58.010
Pourquoi ? Parce qu’avant l'irruption des armes régnait « la loi du plus fort », qui structurait la horde entre dominants et dominés.

0:38:58.010,0:39:04.570
Dès lors que des armes sont apparues, le meurtre est devenu beaucoup plus facile.

0:39:04.570,0:39:11.360
C'est devenu très facile de venir la nuit avec un gros caillou pour tuer un dominant pendant son sommeil.

0:39:11.360,0:39:18.760
L'ordre politique s'est trouvé perturbé au point de menacer la survie de l'espèce.

0:39:18.760,0:39:19.260
Les individus qui avaient certaines capacités langagières ont été sélectionnés pour continuer l'aventure.

0:39:19.260,0:39:44.540
Notamment la capacité de distinguer dans l'environnement des éléments inattendus et de les désigner à leurs congénères,

0:39:44.540,0:39:57.890
… d'abord par un geste de la main, un borborygme quelconque, puis par des mots de plus en plus articulés.

0:39:57.890,0:40:03.110
Je passe très rapidement là dessus :
C'est un sujet en soi.

0:40:03.110,0:40:08.700
Cette théorie de l'origine politique du langage permet d'expliquer pourquoi la recherche de l'inattendu semble être inscrite au plus profond de notre comportement..

0:40:08.700,0:40:24.047
En se basant sur la théorie de la simplicité qui mathématise l’inattendu, Jean-Louis Dessalles a montré, dans un papier cité en référence, comment les individus que nous sommes, font émerger une certaine forme de hiérarchie sociale.

0:40:24.047,0:40:32.610
Ce que vous avez sous les yeux est une modélisation de la lutte des classes.

0:40:32.940,0:40:41.320
Chacun dans ses actes de langage tente à augmenter la taille et la qualité de son réseau social.

0:40:41.320,0:40:54.970
Pourquoi ? Parce qu'augmenter la taille et la qualité de son réseau social est une sorte d'assurance vie dans une société où il est facile de tuer.

0:40:54.970,0:41:00.160
Plus la taille et la qualité de votre réseau social sont importantes, plus vous avez de chances de rester en vie.

0:41:00.160,0:41:15.960
Cela est imprimé au tréfonds de notre inconscient. Cela explique le fait que nous passions tellement de temps à parler, la plupart du temps, non pour dire quelque chose, mais pour augmenter notre réseau social.

0:41:15.960,0:41:26.550
Sur ce graphique, on trouve en abscisse un indice caractérisant la taille et la qualité du réseau social des individus.

0:41:26.550,0:41:38.610
Dans la partie droite figurent les gens doté d'un gros réseau ; sur la partie gauche ceux qui ont un faible réseau.

0:41:38.610,0:41:42.860
L'axe des ordonnées indique la quantité de signaux émis par les individus.
Il saute aux yeux que ce modèle n'est pas linéaire.

0:41:42.860,0:41:57.560
Les gens dans la partie droite émettent beaucoup, mais leurs émissions n'augmentent pas (ou peu) quand leur réseau augmente.

0:41:57.560,0:42:10.680
Les gens qui sont dans la partie intermédiaire et fortement pentue de la courbe émettent d'autant plus que leur réseau social est important.

0:42:10.680,0:42:15.000
Dans la partie gauche, les gens qui ont un réseau relativement faible n'augmentent que peu leurs émissions quand leur réseau augmente.

0:42:15.000,0:42:19.080
En fait, dans cette courbe, il y a deux parties non compétitives : à gauche et la droite.

0:42:19.080,0:42:33.820
Dans la partie droite, les individus qu'on pourrait appeler les "élites" (ou bien les dominants), ne semblent pas vraiment en compétition les uns avec les autres. De même dans la partie gauche (les laissés-pour-compte).

0:42:33.820,0:42:42.839
Par contre, on voit que partie intermédiaire qui correspond aux les classes moyennes, est extrêmement compétitive.

0:42:42.839,0:42:47.480
En résumé : Nous sommes tous (plus ou moins) en compétition pour émettre des signaux afin d'étendre notre réseau social.

0:42:47.480,0:42:59.860
Le papier que nous avons co-écrit part de ces hypothèses sur notre condition et sur notre langage.

0:42:59.860,0:43:03.960
Nous sommes parvenus à modéliser dans une certaine mesure ce qui se passe dans le Générateur poïétique.

0:43:03.960,0:43:21.390
… en créant un modèle informatique simplifié du Générateur où des robots agissent suivant ce modèle cognitif.

0:43:21.390,0:43:42.209
A gauche vous avez une animation du Générateur simplifié.
Chacun des pixels est un robot qui agit en regard de tous les autres suivant ce modèle cognitif.

0:43:42.209,0:43:54.150
Ce qui est intéressant c'est que ce modèle reproduit la dynamique temporelle observée sur le Générateur poïétique avec des acteurs humains.

0:43:54.150,0:44:07.900
On voit apparaître une succession de moments d'ordre et de chaos qui semble être assez proche de ce que l'on observe dans la réalité.

0:44:07.900,0:44:18.000
Cela tend à suggérer que les bases théoriques de ce modèle sont pertinentes.

0:44:18.000,0:44:34.770
Ce n'est évidemment qu'une étape de recherche. Comme je disais, le rivage de notre ignorance est très étendu sur ces questions.

0:44:34.770,0:44:44.080
Cette modélisation rappelle les mesures que le biologiste Francisco Varela faisait 20 avant sa disparition.

0:44:44.080,0:44:52.000
Il mesurait la taille des assemblées neurones sur des cerveaux de pigeons. Il a constaté qu'elles présentaient des fluctuations de ce type.

0:44:52.000,0:44:57.020
Je pense qu'il y aura à l'avenir des passerelles à établir avec les neurosciences sur ces questions.

0:44:57.020,0:45:15.010
Pour faire le lien avec les perspectives anoptiques, je vais prendre un deuxième exemple emprunté, non pas à l'art contemporain mais à quelque chose d'intermédiaire entre l'art et business.

0:45:15.010,0:45:21.340
Reddit /Place c'est une sorte d'expérience de dessin collectif qui a été lancée par la plateforme américaine Reddit.

0:45:21.340,0:45:32.070
Reddit est un système de forum extrêmement populaire. C'est aussi un business puisque Reddit a une capitalisation de 500 millions de dollars.

0:45:32.070,0:45:35.680
Reddit a lancé l'expérience "Place" le 1er avril 2017 (un peu comme une blague).

0:45:35.680,0:45:44.880
Il s'agissait de permettre aux gens inscrits sur la plateforme de dessiner à plusieurs sur une même image, mais avec des règles différentes de celles du Générateur poïétique.

0:45:44.880,0:45:58.620
Chacun pouvait placer un pixel dans l'image toutes les quelques minutes, n'importe où dans sa matrice de plusieurs millions de pixels.

0:45:58.620,0:45:59.120
Le résultat animé ressemble un peu à ce qui se passe dans le Générateur poïétique.

0:45:59.120,0:46:22.260
Evidemment, l'échelle est complètement différente puisque dans le Générateur n'a jamais rassemblé plus de quelques dizaines de personnes en même temps pour des questions de moyens techniques, bien que ce soit possible théoriquement. La version centralisée coûte cher à maintenir, ce n’est donc qu’une question de moyens.

0:46:22.260,0:46:32.160
1.5 million de personnes sont passées déposer des pixels sur cette image en quelques jours.

0:46:32.160,0:46:54.030
L'animation de l'image montre qu'elle converge rapidement vers une juxtaposition d'archétypes : des drapeaux des personnages connus, la Joconde etc.

0:46:54.030,0:47:04.700
Une fois que ces archétypes sont installés, cela n'évolue plus guère, ça se fige.

0:47:04.700,0:47:14.740
Il faut savoir que derrière chacun de ces archétypes, il y a un sous- forum de Reddit où les gens se coordonnent pour défendre tel ou tel motif, qui le drapeau américain, qui la Joconde, etc.

0:47:14.740,0:47:27.440
L'image est donc la résultante de coalitions et de luttes d'influences.

0:47:27.440,0:47:37.377
Quand on regarde dans le détail c'est plus compliqué que cela.
Pas mal d'articles de presse ont relaté cette expérience.

0:47:42.390,0:47:45.760
A ma connaissance, aucun journaliste ne s'est rendu compte que cette image présentée comme une création collective humaine, est en fait bourrée de robots.

0:47:45.760,0:48:09.770
De façon à ce que l'image devienne cohérente au bout d'un moment, les opérateurs de Reddit ont sélectionné des zones qu'ils jugeaient stabilisées,

0:48:09.770,0:48:20.070
… et ils ont lâché des robots se faisant passer pour humains afin de les défendre automatiquement contre les éventuelles actions destructrices.

0:48:20.070,0:48:30.000
Reddit/Place est donc une expérience manipulée à l'insu de ses participants. Par qui ?

0:48:30.080,0:48:35.100
Par les opérateurs du "point de fuite temporel", puisque Reddit est un réseau centralisé.

0:48:35.100,0:48:44.940
C'est pourquoi, Reddit relève d'une perspective anoptique qui n'est pas légitime.

0:48:44.940,0:48:55.670
Ne serait-ce que selon le critère AB.
Tout agent A n'est pas traité comme B, surtout pas les opérateurs du réseau.

0:48:55.670,0:49:00.780
Ils manipulent l'expérience pour leurs propres fins, à savoir pour montrer que "ça marche".

0:49:00.780,0:49:20.740
Je termine avec la grande question éthique posée par la modélisation de "la lutte des classes" que nous venons de voir.

0:49:20.740,0:49:31.700
Les acteurs figurant sur la partie droite de la courbe, qu'on les appelle les dominants, ou biens les élites, sont ceux qui possèdent la technologie, qui possèdent les réseaux.

0:49:31.700,0:49:43.400
Evidemment, ils manipulent les réseaux pour leurs propres fins.
C'est ce que McKenzie? Wark appelle la "triche vectorielle".

0:49:43.400,0:49:47.360
La triche vectorielle est un phénomène majeur et récurrent qui s'exprime partout.

0:49:47.360,0:49:58.640
Elle se manifeste de multiples manières, ne serait-ce qu'en lâchant des robots sur une image un certain le 1er avril, comme je viens de le montrer.

0:49:58.640,0:50:06.540
Cela posera des questions éthiques de plus en plus aiguës au fur et à mesure que les réseaux et leurs interfaces se rapprocheront de notre corps jusqu'à l'envahir.

0:50:06.540,0:50:26.980
Si les réseaux et ses interfaces aliènent les gens à des groupes qui les manipulent à leur insu, évidemment c'est problématique, au point de poser une question de stratégie évolutionnaire.

0:50:26.980,0:50:36.497
Le langage a constitué notre stratégie évolutionnaire quand les armes sont apparues.

0:50:36.497,0:50:46.693
Aujourd'hui avec les perspectives anoptiques, de nouvelles armes arrivent entre nos mains.

0:50:46.693,0:51:07.780
Les réseaux, leurs interfaces, les objets invasifs, s'ils sont manipulés par certaines personnes de manière illégitime, la courbe en S que nous avons vue tout à l'heure, va avoir tendance à s'affirmer.

0:51:07.780,0:51:32.650
Si l'on n'y pas prend pas garde, elle va se transformer en une courbe S' (rouge), à savoir que la classe dominante qui manipule les réseaux par triche vectorielle va devenir de plus en plus puissante et réduite en nombre.

0:51:32.650,0:51:44.690
On le voit déjà. Il y a une concentration de pouvoir terrible (GAFA, etc ) qui est vraiment problématique d'un point de vue éthique.

0:51:44.690,0:51:59.240
A mon sens, tout l'enjeu de la prise de conscience des perspectives anoptiques et de leurs critères de légitimité est de transformer notre stratégie évolutionnaire.

0:51:59.240,0:52:01.240
Il s'agit de transformer légèrement notre capacité de langage afin d'inverser la courbe S (noire), qui décrit l'état actuel de notre société, en une courbe en Z (verte).

0:52:01.240,0:52:21.260
Nous aurions alors une compétition moindre dans la classe moyenne. La classe dominante qui est aujourd'hui relativement peu nombreuse et peu compétitive serait transformée en une élite plus nombreuse et plus compétitive.

0:52:21.260,0:52:32.770
Enfin, les laissés-pour-compte pourraient avoir la possibilité de grimper le long de cette courbe.

0:52:32.770,0:52:37.024
Pour conclure sur ces recherches et leurs prolongements, je voudrais citer quelques références :

0:52:37.024,0:52:46.930
J'ai déjà cité mon collègue Jean-Louis Dessalles pour ce qui est de la théorie de la simplicité et la théorie du langage.

0:52:46.930,0:52:54.700
J'ai un autre collègue à Bruxelles qui s'appelle Diederik Aerst qui travaille sur la cognition quantique. Il m'inspire beaucoup.

0:52:54.700,0:53:00.160
Puis il y a beaucoup d'autres personnages qui m'inspirent aussi, comme par exemple Gerard t'Hooft qui travaille sur les automates quantiques.

0:53:00.160,0:53:11.940
Voilà, si Dieu me prête vie je continuerai à développer des recherches avec eux.

0:53:12.570,0:53:15.570
Je vous remercie.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]