Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 54.174.43.27
Une vision de la guerre globale en cours

Le 1 décembre 2010 19:12, JFC Morfin <jefsey At jefsey.com> a écrit :

L'internet est actuellement divisé en trois grands pouvoirs (taille des utilisateurs, compétences) entre les Etats-Unis (Google, ISOCANN), la Chine et notre propre émergence, c'est-à-dire l'IUI (l'interface d'utilisation de l'intelligence numérique, dont l'internet). l'IUI est l'opposition à la maitrise commerciale directe des utilisateurs (il est un filtre technique et sémantique futur) et une autonomisation technique, culturelle, informationnelle de l'utilisateur.

L'ennui pour la Chine et les USA est qu'ils ont perdu du temps pour changer l'internet eux-mêmes contre nous. Et notre chance est que l'IUI ne demande aucun changement de code réseau et que son activation est transparente, ce qui n'est pas le cas du p2p (qui est certainement un des éléments majeurs de l'IUI). La prochaine attaque sera plus frontale: l'interdiction de certaines fonctions sur l'IUI ?, l'interdiction du filtrage du contenu informationnel ? publicitaire ? un IUI d'un spin-out du CIA ?

jmbp : Si je comprends bien ce que tu dis, nous sommes entrés dans la quatrième guerre mondiale (WW1, WW2, Guerre Froide) qui au moins pour l'instant est une guerre non militaire. Comment la qualifier ? Tu nous dis aussi que cette guerre est à plusieurs camps, si je comprends bien au moins trois. Cela parait une nouveauté.

Tu me transformes en guru, je ne parlais que de l'internet. Mais effectivement je crois que nous sommes entrés dans une quatrième guerre mondiale qui se globalise d'autant mieux qu'elle est très différente de tous les conflits précédents. La guerre hors limites et la 4gW sont des doctrines militaires (non officielles). Nous n'en sommes plus là et pas encore là. Elles s'adressent à la dernière guerre (guerre froide) dont elles anticipent les débordements non nucléaires.

Notre problème est d'abord d'identifier la nature de la guerre actuelle, avant de lui apporter des solutions. En tant qu'outil commun mondial,l'internet est bien évidemment partie prenante, mais c'est aussi en tant que miroir mécanique facilement observable de nous-mêmes qu'il est intéressant par les préoccupations qu'il porte.

La guerre est le moyen ultime pour trouver des richesses un vol ou une récupération musclée. Il convient donc de considérer ce qu'est la richesse aujourd'hui et pour qui. Jusqu'à présent la richesse était la richesse de la terre et la richesse thésaurisée physiquement, soit par les Etats (et leurs privilégiés/pouvoir réel sans contre partie de services suffisants, soit constitués par les affranchis / libéraux,  soit prélevée sur le travail des esclaves/salariés qui font fructifier le patrimoine). Ceci a évolué par la thésaurisation virtuelle tout en gardant encore la monnaie ancienne et l'influence par les Etats). Nous sommes au milieu du changement, la monnaie a gardé ses principes anciens et le monde (travail, transactions, pouvoirs, etc.) a évolué.

Il convient aujourd'hui aux "faux monnayeurs qui manipulent la richesse née du travail sur le patrimoine (1) d'adapter leurs modes de contrôle sans perdre ce contrôle (2) d'adapter la monnaie de manière à ne pas perdre le moyen de contrôle qu'elle représente et pour cela de garder le monde sous pression pour qu'il n'ait pas le temps de résister juste de survivre (3) de forcer les Etats garde-chiourme à s'adapter à ces changements ou à disparaître). Attention : les "faux monnayeurs" ne sont pas une secte, ou même une mafia. C'est simplement la mouvance de la fausse monnaie (c'est-à-dire la monnaie sans contre-partie d'une richesse existante, on pourrait dire de la monnaie acrobatique, ou du bluff).

La guerre dans laquelle nous sommes entrés est donc une guerre de survie globale, où l'on ne se bat pas un groupe contre un autre, mais les uns contre les autres, en s'alliant au grès des sujets avec qui l'on pense peut passagèrement nous aider sur un point de progression précis.

jmbp : Ensuite, tu nous dis que nous sommes des belligérants et de taille importante ? "Nous" étant si je comprends bien la "piétaille" des utilisateurs (mais aussi des payeurs ?).

Oui nous sommes l'élément principal. Nous sommes dans une guerre de reprise en main des esclaves qui gagnaient trop et de clarification du marché financier. Les profits se font sur le dos des esclaves. Les Etats n'y ont pas intérêt,mais ils sont tenus par leur dette sans personne à qui faire la guerre pour l'alléger. La règle est devenue la crédibilité financière des Etats  à emprunter pour rembourser,qui doivent cravacher leurs esclaves pour que la progression du PIB dépasse celle de la dette.

Les Etats font ce qu'ils peuvent pour s'entre--organisé et à défaut se mordent entre eux pour rester dans le peloton de tête. La solution contre les faux monnayeurs passant par la dévaluation  ou la suppression de la fausse monnaie (générée par le "travail" des banquiers et autres traders), cela ne peut passer que par les affranchis et les esclaves. Comme il est peu probable que les esclaves contribuent autrement que par leur masse et leur moyen de paiement, il appartient aux affranchis de s'y mettre, avant que la hargne des états ou le ras-le-bol des esclaves n'entrainent a des conflits locaux de plus en plus sévères ou à une révolution mondiale (ce que l'on a jamais vu jusqu'à présent) et donc à des millions/milliards (?) de morts et à une Terre à reconstruire il appartient aux affranchis de se concerter (mails, listes, blogs, fora, task forces) et d'agir (expérimentation architectures ouvertes nouvelles,  autoorganisation, logiciels libres...) concrètement pour des motivations altruistes (sinon on n'aura pas de concertation)),mais aussi capables de solutions pratiques (standards, r&d, revenus de vie, etc.).

jmbp : Et tu fais de "ton" IUI le terrain de bataille privilégié. Ne grossis-tu pas ta partie ? Est-on dans la G4G (guerre de quatrième génération) ?

Ce n'est pas mon terrain de bataille privilégié. C'est là où le conflit global se loge principalement en ce qui concerne l'Intenet. Le moyen distribué concret de gérer notre diversité sans tomber sous le contrôle de leur système centralisé. Ce moyen est partout le même, c'est le découplage. Ce découplage était fait par les Etats au niveau mondial dans la mesure où les gens étaient regroupés sur des territoires, et par le commandant des navires en mer. Dans notre monde internet,tout le monde est un cybernaute, et donc le découplage de tous doit se faire au niveau de son "internef" ou son "cybship". La France l'a bien compris qui enfin propose de s'inspirer du droit de la mer pour celui de l'internet.

A ceci s'ajoute que nous les cybermestres (chefs-pilotes numériques) ne souhaitons pas être contenus dans la seule mare internet où les USA et bientôt la Chine font la pluie et le beau temps. Nous voulons pouvoir voguer vers les espaces lointains et pour cela être multitechnologies, multilingues, multiculturels, donc en ayant les architectures harmonieuses pour cela. etc. Je ne connais pas suffisamment les autres domaines (G20, ONU, ITER, etc.?). Je sais seulement qu'IDNA2008 est un pacte de non-agression entre Google(USA) et nous (utilisateurs) en réponse à une action d'utilisateurs pilotes français.

C'est en ce sens que plusieurs fois dans l'histoire, les civilisations mourantes ont été submergées par les "peuples de la mer". C'est à dire des peuples qui avaient maitrisé l'IUI de leur temps (le no man's/no land space). La première des maitrises de l'IUI qu'il nous faudra acquérir après l'avoir mis en place et expérimenté par cette mise en place autour du nommage, il faudra le faire autour de l'adressage et de leurs sécurités, sera celle d'une nouvelle monnaie bien plus infalsifiable par les grands faux monnayeurs.

Ceci n'est pas une guerre de militaires. Ce n'est pas une guerre d'esclaves. C'est une guerre des cybermestres, non pas entre eux, mais contre la Guerre Globale qui a été déclenchée, donc contre ceux qui l'organisent comme un combat de coqs entre Etats et de l'élevage industriel de poulets aux hormones publicitaires.

jefsey
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]