Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 54.81.139.56

Petite histoire factuelle du Générateur Poïétique (1986-2008)

par OlivierAuber

Première illustration du concept, 1986



L'idée du Générateur Poïétique m'est venue en 1986, alors que je concevais des expositions et des installations interactives pour divers musées, la cité des sciences en particulier. Le déclic s'est produit précisément à la lecture de "SIVA", un livre de Philip K. Dick qui constituait la trame d'un opéra de musique contemporaine composé par Tod Machover (MIT-Medialab) que j'assistais à l'époque pour sa création à l'IRCAM et au centre Georges Pompidou.

En s'appuyant sur les premières expériences réalisées dans le cadre d'expositions artistiques, le Générateur Poïétique s'est transformé peu à peu en un projet à long terme selon trois axes : développer un outil libre et non-commercial dédié à l'interaction graphique collective en réseau, à la recherche sur les phénomènes collectifs temps réel, et à la réflexion philosophique.

L'indépendance est un chemin difficile. Les progrès furent lents. Mais grâce à l'appui et aux contributions de nombreuses personnes (cf. contributeurs) et dans une moindre mesure de quelques institutions et sociétés, le concept s'est matérialisé. Je profite de cette occasion pour remercier du fond du coeur tous ceux qui depuis tant d'années se sont montrés d'un si grand secours (cf. Remerciements).

Avant que l'Internet n'existe tel qu'on le connait aujourd'hui, le Générateur Poïétique a été présenté en dans des configurations locales en s'appuyant le système français du Minitel. Il a été présenté ainsi au centre Georges Pompidou en 1990 (exposition "communication et monumentalité") puis à la Cité des Sciences et de l'Industrie en 1992 (exposition "Machines à communiquer"). Quelques années plus tôt, en 1988, il fut aussi le concept majeur d'un projet de "monument de la communication" (l' Anneau Poïétique"), l'un des septs lauréats du concours du Symbole France-Japon organisé par Philippe Quéau.

En 1995, plusieurs chercheurs de l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications" (ENST, Paris) et l'école elle-même contribuèrent au projet en même temps que d'autres chercheurs indépendants et que Sun Microsystems. La première mise en oeuvre sur l'Internet fut ainsi réalisée sur le "MultiCast Backbone (Mbone)", ce qui permit de réaliser pour la première fois au monde une expérience planétaire d'interaction collective synchrone acentrée (cf. images ci-dessous).

La version pour le Mbone a été présentée en avant première aux "Etats Généraux de l'Ecriture Multimédia" organisés par l'association Art3000? à la vidéothèque de Paris en 1995. La même année, le Générateur Poïétique a reçu le premier prix "art et science" décerné par l'association ArsTechnica? / ARSLAB? et la ville de Turin.

Malheureusement, malgré des débuts prometteurs qui ont révélé son immense potentiel, le Mbone ne s'est pas ouvert au grand public, ce qui interdit encore à ce jour (2008) de mener à bien des expériences de grande envergure. C'est en désespoir de cause, qu'une version pour le web a été développée en 1997 afin de rendre le Générateur Poïétique accessible à tous.

Un grand nombre d'expériences ont été menées depuis lors. Malgré la limitation technique du nombre de participants inhérente à l'existence d'un serveur central, elles ont montré les capacités morphogénétiques du dispositif. Cela n'est que la première épape d'un long travail de mise au point et d'expérimentation d'un instrument opérationnel de recherche sur les phénomènes collectifs...

The Poietic Ring Project- version II (site view) , Kobe, Japan, 1989. Laureate of the France-Japan Symbol contest.




The Poietic Ring Project- version II (oniric view), Kobe, Japan, 1989. Lauréat du concours du Symbole France-Japon.




The Poietic Ring Project- version II (CAD view) , Kobe, Japan, 1989. Lauréat du concours du Symbole France-Japon.




1 st public implementation. Exhibition "Communication & Monumentalité". Centre Georges Pompidou. Centre de création industrielle. Paris, 1990.





2 nd public implementation. landscape installation , Bretagne, France, 1990.






3 rd public implementation. Festival des media. Marne la Vallée, 1991.





4 th public implementation. Exhibition "Machines à communiquer". Cité des Sciences anet de l' Industrie. Paris, 1992





5 th public implementation. Gallery Patrick Martin. Lyon. France, 1995.






First worldwide Multicast announcement. LBL session directory, Wed Feb 28th, 1996.











Second worldwide Multicast announcement. UCL session directory, Tue May 21st, 1996.


Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]