Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 23.20.13.165
Une alternative à l'Hadopi et à la licence globale, dernière limite avant de gros dégâts

Mail du 2 avril 2009 17:34

De: <olivierauber 2 @ gmail . com>
À : flefevbre @ assemblee - nationale . fr, christian . paul @ wanadoo . fr

Bonjour Messieurs les députés Paul et Lefebvre,

Comme beaucoup d'internautes, je vous regarde vous affronter sur cette
loi Hadopi depuis plusieurs jours. Ma conclusion est que ni l'un ni
l'autre n'avez quelque chose de crédible à présenter. Cette loi est
inapplicable, vous le savez tous les deux au fond de vous-mêmes. L'un
la défend. L'autre la combat sans proposer d'alternative. Bref votre
débat est un pure simulacre!

Néanmoins, ce simulacre va coûter cher, non seulement financièrement,
mais aussi en terme de lien social. La confiance que font les français
à la classe politique est tout simplement en train de se volatiliser,
et c'est de plus en plus dans la rue que les frustrations accumulées
vont être amenées à s'exprimer. Ce n'est évidemment pas ce que je
souhaite.

Il est encore temps de revenir à la raison. Suspendez le processus et
regardez enfin une voie que vous n'avez, ni l'un ni l'autre,
considérée, et qui peut parfaitement garantir aussi bien les droits des
artistes que ceux des internautes.

Il s'agit de "mécénat global" dont les termes sont résumés ici.

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39387966,00.htm

Vous allez penser que cette idée n'est pas réaliste en regard des
"forces du marché", mais considérez que si vous continuer ainsi, vous
participerez à l'autodestruction de ce même marché comme du tissu
social.

Réfléchissez!
--
OlivierAuber

Réponse de Christian Paul

Christian PAUL
Député de la Nièvre

Paris, le 3 avril 2009

*L'Hadopi ne passera pas*

Le projet de loi baptisé à tort "internet création" restera gravé dans
les annales de la vie parlementaire comme l'un des pires textes débattus au Parlement :

- constituant l'une des atteintes les plus fortes aux libertés publiques.

-accumulant inepties, approximations techniques et juridiques
et mensonges

Malgré son adoption hier soir par l'Assemblée nationale, la France ne pourra pas mettre en oeuvre la riposte graduée.

Au cours des débats, une résistance est née sur tous les bancs de
l'Assemblée nationale et à travers la société civile, ainsi que parmi
les professionnels de l'internet, de la culture et dans les milieux
juridiques.

Notre détermination a permis de démontrer le caractère inefficace,
inapplicable et dangereux de l'Hadopi.

Elle se poursuit désormais à travers le recours au conseil constitutionnel.

Elle va vivre dans la société à laquelle elle entend faire violence, et
ce, jusqu'à son abolition !

CP

Réponse de Olivier Auber à Christian Paul

Paris le 3 avril 2009

Merci pour votre réponse.

D'abord veuillez m'excuser de vous avoir mis dans le même sac que Frédéric Lefebvre. Comme beaucoup d'internautes, j'ai beaucoup apprécié votre courage au combat. C'était une manière de le secouer lui. Mais est-il secouable?

Hapodi est inapplicable, etc. Celà ne fait aucun doute.
Le problème, me semble t'il, est non seulement d'abolir cette loi au plus vite, mais de lui trouver une alternative, le tout sans passer par la case chaos.

Avez-vous étudié lé Mécénat Global?
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39387966,00.htm

Très cordialement

OA
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]