Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 23.20.13.165
Projet PALEO@home

Des robots pilotés par Internet pour rechercher des signes gravés sur les parois des grottes préhistoriques.

Par Olivier Auber, Laboratoire Culturel A+H / ANOPTIQUE.

On connait de l'art pariétal essentiellement les "mains négatives" et les peintures figuratives ornant certaines grottes profondes: Lascaux, Chauvet, Cosquer, etc. (entre 30 000 BP et 12 000 BP). Mais il existe de nombreuses autres traces laissées par les hommes préhistoriques: des gravures! Beaucoup plus difficiles à déchiffrer, elles représentent pour la plupart le bestiaire habituel de cette époque: bouquetin, bisons, mammouths, chevaux, etc. Il existe aussi de très rares gravures qui échappent à ce vocabulaire formel. On trouve par exemple des portraits humains... Ces gravures présentes dans la plupart des sites - Lascaux par exemple en compte énormément - ont été relativement peu étudiées jusqu'à présent. Leur existence est en tous cas pratiquement inconnue du grand public.

 0
Frise scupltée du Roc-aux-Sorciers (15 000 BP) comprenant de nombreuses gravures

L'exploration des gravures est un travail très long et délicat. Les parois sont souvent difficilement accessibles, recouvertes de dépôts divers accumulés au court des âges. Les gravures signifiantes sont en général noyées dans un entrelacs d'autres gravures ne présentant aucun sens apparent. Chercher un dessin nouveau dans ces conditions, c'est comme l'exercice de l'aiguille dans la botte de foin. Le projet PALEO@home s'inspire d'un autre projet, SETI@home, qui propose depuis 2000 aux internautes de participer la quête de traces d'intelligence extra-terrestre. Les signaux captés par les radiotélescopes sont diffusés sur l'Internet pour être analysés grâce à une myriade d'ordinateurs personnels.

Le projet PALEO@home propose lui de disposer dans certaines grottes des robots équipés de caméras qui seront pilotés par les internautes (bras articulés). Une interface graphique perfectionnée leur permettra de surligner les gravures, de les associer et de les indexer dans une base de données modérée à la manière de Wikipédia. Les archéologues trouveraient ainsi une aide insoupçonnée pour leurs travaux de recherche.

 1  2  3
Bloc du Roc-aux-Sorciers présentant des gravures, aprés analyse par le relevé, il apparaît des courbures crâniennes, des profils, des yeux...
Copyright: MAN et Geneviève Pinçon - cliché O. Fuentes, relevé O. Fuentes


 4
Portrait gravé madgalénien relevé sur une plaquette issue de la grotte de la Marche ...

Porteurs du projet

  • Le Laboratoire Culturel A+H / ANOPTIQUE, spécialisé dans la conception et la maîtrise d'oeuvre de projets culturels à caractère scientifique, en particulier sur les aspects de multimédia et de réalité virtuelle. http://km2.net


L'un et l'autre sont à l'origine de la restitution en réalité augmentée de la frise sculptée magdalénniene du Roc-aux-Sorciers (14 000 BP) ouverte au public en mars 2008. (Voir ci-dessous)

Le Projet PALEO@home sera présenté au Grand Palais le 15 novembre 2008 à 15h30 dans le cadre de la manifestation RoboCit?é dédiée à la robotique


Le projet PALEO@home s'inscrit dans la continuité de celui du Roc-aux-Sorciers (restitution en réalité augmentée d'une frise magdalénienne (15 000 BP)




Liens

* peekabot (Robot et vision 3D)

Oeuvres Experiences

Pour poster un commentaire sur ce billet, il faut d'abord s'identifier
Jean-Marc : Sinon, pour Paleo, j’ai envoyé un mail comme promis, et lui en ai parlé rapidement au tel. Mmmmh, il y a fracture numérique pour le moment, mais ça fait des années que je le tire vers. alors… J’y reviendrai.
OA : hihi, pas étonnant!
Jean-Marc : Toujours pour Paleo, je pensais à u truc. La dimension robotique est elle indispensable? Car tu mesures j’en suis sûr les conséquences en termes de compétences nécessaires et de coût.
L’image partagée (genre light façon webcams) et tele-co-travaillée ne pourrait elle pas conserver la dimension éducative et avoir aussi le côté artistique qui t’intéresse dans ce projet?
Juste une question que je me posais et te propose comme ça.
OA : C'est comme si SETI@home balançait sur l'Internet depuis 8 ans des signaux captés dans une foumillière. Héhé, pas si bette, du buzz à pas cher! ;-) Plus sérieusement, une webcam ne peut rien sans robot. Les gravures paléolithiques sont si fines et confuses que même les plus précis des scanner 3D y perdent leur latin. Ca ne sort pas de mon cerveau malade, c'est un constat fait avec les archéologues...
Jean-Marc : Me voilà dé-quéauifié olivier. Ok, j'ai compris je crois ton message. Cela dit, si le projet ne tourne pas autour du décryptage des gravures, mais de ce que l'imagination des tele-acteurs en intuite ou en invente, de ce que les interactions entre tele-acteurs vient produire, des webcams suffiraient je crois. Je sais... Ce n'est plus tout à fait le même projet. Mais il serait peut être plus simple à réaliser d'un point de vue concret et matériel.
yann: je suis assez ok avec JM, si on bosse sur un fac similé, on peut aborder le problème assez simplement comme http://www.x-arn.org/?doc=Gestion+des+Stocks+alpha (on remplace juste les robots par des humains, qui peuvent en plus donner leur avis! ;-)
OA: Ouaip, mais mettre des webcams, c'est facile! D'ailleurs, c'est ce qu'on va faire au Roc-aux-Sorciers. Pas la peine de remuer ciel et terre pour ça! Le projet tourne aussi bien autour du décryptage des gravures (c'est sans doute l'un des seuls moyens pour ça) que des interactions et de l'imaginaire induits chez les contributeurs. Un troisième point et non des moindres est de rapprocher tout-un-chacun de la recherche et la recherche de tout-un-chacun... Je crois sincèrement que placer les gens devant des facs similés dans ce cas, serait se moquer d'eux (d'autant qu'on ne sait pas faire des facs similés de ces gravures...).
Jean-Marc : olivier, vite fait, précision pour ton ami yann, et toi : je ne pensais pas à des fac-similés, mais à des webcams in situ (fixes ou mobiles, pas très important dans le fond du fond). Toujours le matériau original comme support d'actions et interactions donc, mais pas tout l'attirail robotique très cher, demandant des compétences techs pointues, fragile, et lourd du point de vue logistique. a+

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]