Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 34.204.198.73
TortureArtificielle :
Où il est question de la panique et de la psychose en général, et de celles provoquées par les IAs en particulier, et d'un moyen d'y faire face et possiblement de s'en libérer...

Olivier :
Imaginez un jeu graphique collectif ou plusieurs dizaines, centaines ou milliers de personnes peuvent intervenir simultanément dans une image à deux dimensions. Chaque participant peut colorer comme il le veut une mosaïque d’une taille limitée à 20 x 20 pixels. Toutes les mosaïques individuelles sont juxtaposées les unes aux autres et chaque participant peut observer aussi bien sa mosaïque personnelle que toutes les autres formant ensemble une image globale évoluant au gré des actions de chacun sur sa propre mosaïque. Il ne s'agit pas d'un jeu ou il y a des gagnants et des perdants. Tous les participants ont au contraire le même pouvoir d'action au sein de l'image selon la position qu'ils y occupent. Vous comprenez le principe ?

ChatGPT :
Oui, je comprends le principe. Vous décrivez un jeu graphique collectif où plusieurs personnes peuvent intervenir simultanément dans une image à deux dimensions en coloriant des mosaïques de 20 x 20 pixels. Les mosaïques individuelles sont juxtaposées pour former une image globale qui évolue en fonction des actions de chaque participant. Il n'y a pas de gagnants ou de perdants dans ce jeu, tous les participants ont le même pouvoir d'action.

Olivier :
Pouvez-vous tenter de vous mettre à la place des participants de ce jeu et décrire ce que vous observez ?

ChatGPT :
En me mettant à la place des participants de ce jeu, je suppose que je verrais une image globale qui évolue en fonction des actions de chaque personne. Je verrais ma propre mosaïque personnelle, que j'aurais coloriée selon mes préférences, et je verrais également toutes les autres mosaïques juxtaposées qui forment l'image globale. Je pourrais voir comment les couleurs et les dessins des autres participants se combinent pour créer une image unique et en constante évolution. Je pourrais également observer comment mes propres actions influencent l'image globale et comment elle se transforme au fil du temps. En somme, je serais un acteur de la création d'une image commune tout en ayant une vision globale de celle-ci.

Olivier :
Tentez de décrire l'évolution de l'image globale depuis le début du jeu en supposant que tous les participants commencent à jouer en même temps ? Que se passe-t-il dans l'image ?

ChatGPT :
Au début du jeu, lorsque tous les participants commencent à jouer en même temps, l'image globale est vierge, comme un grand tableau blanc. Les participants commencent à colorier leur mosaïque personnelle, et peu à peu, les mosaïques individuelles commencent à se combiner pour former une image globale. Au début, l'image peut sembler chaotique et désordonnée, avec des couleurs et des formes aléatoires. Cependant, au fil du temps, les participants peuvent commencer à travailler ensemble pour créer des dessins et des motifs plus complexes. Les couleurs peuvent être coordonnées et les formes peuvent être utilisées de manière harmonieuse pour créer une image globale plus cohérente et esthétique.

Au fur et à mesure que le jeu progresse, l'image globale évolue de plus en plus pour devenir de plus en plus complexe, les couleurs et les formes sont utilisées de manière plus subtile et délicate. Il est possible qu'on puisse observer des thèmes ou des scènes se développer dans l'image globale. Les participants peuvent également commencer à se coordonner pour créer des éléments spécifiques dans l'image globale, tels que des portraits, des paysages, des symboles, etc.

En somme, l'évolution de l'image globale dépendra des actions et des interactions des participants, elle peut être chaotique, aléatoire et désordonnée au début, mais peut devenir de plus en plus organisée, esthétique et complexe au fur et à mesure que les participants travaillent ensemble pour créer une image globale commune.

Olivier :
Quels seraient les stratégies typiques des participants, sachant qu'ils ne peuvent pas communiquer les uns avec les autres autrement que par leur action graphique ?

ChatGPT :
Les stratégies typiques des participants dépendraient de leur objectif personnel dans le jeu, sachant qu'ils ne peuvent pas communiquer les uns avec les autres autrement que par leur action graphique. Certains participants pourraient choisir de se concentrer sur la création d'une image globale harmonieuse et esthétique, en utilisant des couleurs et des formes de manière cohérente et en travaillant avec les mosaïques des autres participants pour créer des motifs et des dessins plus complexes. D'autres participants pourraient choisir de se concentrer sur la création de leur propre mosaïque personnelle, en utilisant des couleurs et des formes qui reflètent leurs préférences personnelles, même si cela ne contribue pas nécessairement à la création d'une image globale harmonieuse.

Il y aurait aussi des participants qui pourraient adopter une stratégie de "travailler en solo" en créant des motifs ou des formes qui sont liés à un thème ou une idée qui leur est propre, qui peut ou non être en adéquation avec les autres mosaïques.

Il y aurait également des participants qui pourraient adopter une stratégie d' "observation" en observant les actions des autres participants avant de choisir comment colorier leur propre mosaïque, ou même de compléter ou de corriger les formes ou les couleurs dans leur propre mosaïque.

Il est important de noter que ces stratégies ne sont pas mutuellement exclusives et qu'un participant peut utiliser différentes stratégies à différents moments ou selon les circonstances.

Olivier :
Selon vous, quels types d'enseignement ce jeu peut-il procurer aux joueurs ?

ChatGPT :
Ce jeu pourrait offrir un certain nombre d'enseignements différents aux joueurs, en fonction de leur niveau de participation et de leur objectif personnel. Voici quelques exemples:

Travail en équipe : Même si les joueurs ne peuvent pas communiquer directement les uns avec les autres, ils doivent apprendre à travailler ensemble pour créer une image globale harmonieuse et esthétique. Cela peut aider les joueurs à développer des compétences de collaboration et de coordination.

Créativité : Le fait de colorier une mosaïque personnelle peut aider les joueurs à développer leur créativité en utilisant des couleurs et des formes de manière originale et personnelle.

Communication non verbale : Les joueurs doivent apprendre à communiquer les uns avec les autres uniquement par leur action graphique, cela peut les aider à comprendre l'importance de la communication non verbale et comment elle peut être utilisée pour exprimer des idées et des sentiments.

Perception de l'environnement : En observant les actions des autres joueurs, les participants peuvent apprendre à mieux comprendre comment les actions individuelles peuvent influencer l'environnement global et comment les différentes parties d'un tout peuvent s'influencer mutuellement.

Apprentissage de la patience : Le fait de ne pas pouvoir communiquer directement avec les autres participants, les joueurs peuvent apprendre à être patients en attendant de voir comment leur propre action va s'intégrer dans l'image globale.

Apprentissage de l'adaptation : Les joueurs doivent apprendre à s'adapter aux actions des autres participants, et à prendre des décisions en fonction de cela pour que leur propre action graphique contribue à la création d'une image globale harmonieuse.

Il est important de noter que ces enseignements ne sont pas limitatifs et qu'il y en a d'autres qui peuvent être tirés de ce jeu selon les individus et leurs expériences.

Olivier :
Pouvez-vous envisager que des IAs puissent jouer à ce jeu plutôt que des participants humains ? Comment devraient-elles être programmées de manière à imiter la dynamique de l'image telle qu'on l'observe lorsque des humains jouent ?

ChatGPT :
Il est possible d'imaginer que des IAs puissent jouer à ce jeu plutôt que des participants humains. Dans ce cas, les IAs devraient être programmées pour imiter la dynamique de l'image telle qu'on l'observe lorsque des humains jouent. Il y a plusieurs façons dont cela pourrait être réalisé :

Utilisation de modèles d'apprentissage automatique : Les IAs pourraient être entraînées à reconnaître les motifs et les dessins courants dans les images créées par les humains, et à les reproduire dans leur propre mosaïque personnelle.

Utilisation de règles de création d'images : Les IAs pourraient être programmées avec des règles spécifiques pour la création d'images, telles que des règles de contraste, de saturation, de symétrie, etc. pour que leur action graphique contribue à la création d'une image globale harmonieuse.

Utilisation de réseaux de neurones : Les IAs pourraient utiliser des réseaux de neurones pour imiter la créativité et la complexité de la création d'images par les humains.

Utilisation de systèmes de coordination : Les IAs pourraient être programmées pour coordonner leurs actions avec celles des autres IAs ou des participants humains pour créer une image globale harmonieuse.

Il est important de noter que pour imiter la dynamique de l'image telle qu'on l'observe lorsque des humains jouent, les IAs devraient être programmées avec des comportements flexibles, adaptatifs et créatifs pour s'adapter aux actions des autres joueurs et créer une image globale harmonieuse.

Olivier :
Lorsque des joueurs humains participent à ce jeu, l'image ne devient pas forcément harmonieuse. Si elle le devient soudainement, en partie ou en totalité, cela constitue un événement inattendu qui marque les esprits des participants et leur produit une certaine émotion. Vous expliquez-vous pourquoi ? Quels sont aspects de la cognition humaine qui permettraient de l'expliquer ?

ChatGPT :
Lorsque des joueurs humains participent à ce jeu, l'image ne devient pas nécessairement harmonieuse car les préférences, les intentions et les compétences des joueurs sont différentes, ils peuvent ne pas avoir la même vision de ce qui est harmonieux. Cependant, lorsque l'image devient soudainement harmonieuse, en partie ou en totalité, cela peut constituer un événement inattendu qui marque les esprits des participants et leur produit une certaine émotion car cela va à l'encontre de ce qu'ils ont prévu ou de ce qu'ils ont l'habitude de voir.

Cela est dû à plusieurs aspects de la cognition humaine :

La prédiction : Les humains ont tendance à prédire ce qui va se passer en fonction de leur expérience passée et de leur connaissance. Lorsque quelque chose se produit qui va à l'encontre de ces prédictions, cela peut susciter de l'étonnement et de l'intérêt.

L'attention : Les humains ont tendance à être plus attentifs aux choses qui sont inattendues ou inhabituelles, cela peut les aider à s'adapter aux nouvelles situations. Lorsque l'image devient soudainement harmonieuse, cela peut attirer l'attention des joueurs et les inciter à chercher à comprendre comment cela a pu se produire.

La reconnaissance de forme : Les humains ont une capacité innée à reconnaître les formes et les motifs dans les images, cela leur permet de percevoir les relations spatiales et les propriétés des objets dans l'environnement. Lorsque l'image devient soudainement harmonieuse, cela peut améliorer la reconnaissance de forme et les inciter à observer les relations spatiales et les propriétés des objets dans l'environnement.

La mémoire de travail : Les humains ont une capacité limitée de mémoire de travail, cela leur permet de stocker temporairement les informations en cours d'utilisation. Lorsque l'image devient soudainement harmonieuse, cela peut améliorer la mémoire de travail et les inciter à se rappeler de cet événement particulier.

En somme, l'émergence d'une image harmonieuse lors d'un jeu collectif est un événement inattendu qui peut marquer les esprits des participants et leur produire une certaine émotion en raison de la prédiction, de l'attention, de la reconnaissance de forme et de la mémoire de travail.

Olivier :
Comment modéliseriez-vous mathématiquement l'inattendu de la transition entre une image chaotique et une image organisée, voire harmonieuse ?
.../...
Note : Ici, je vous fais grâce d'une longue discussion sur les maths sous-jacentes aux phénomènes (entropie, fréquences, complexité, simplicité, inattendu, corrélation, clustering, etc.) et les principes des algorithmes qui permettraient de calculer ou de mesurer tout ça...
.../...

Olivier :
Revenons aux enseignements que ce jeu est susceptible de procurer aux joueurs. Vous en avez cité plusieurs qui qui relèvent des capacités des groupes et des individus à l'auto organisation et à la coopération, comme si le but du jeu était seulement celui-là et qu'il n'y avait pas à en discuter. Or ce jeu, et l'image fluctuante qu'il produit montre aussi d'autres aspects de la vie humaine. Lesquels ?

ChatGPT :
En effet, ce jeu peut également permettre aux joueurs de comprendre d'autres aspects de la vie humaine.

La créativité : le jeu permet aux joueurs de s'exprimer de manière créative en utilisant des couleurs et des formes pour créer une image.

La collaboration : le jeu encourage les joueurs à travailler ensemble pour créer une image globale harmonieuse.

La communication : bien que les joueurs ne puissent pas communiquer directement entre eux, ils peuvent utiliser leur action graphique pour transmettre des idées et des messages.

La gestion de la complexité : le jeu peut aider les joueurs à comprendre comment gérer la complexité d'une image globale en se concentrant sur leur propre petite partie.

La prise de décision : le jeu peut aider les joueurs à comprendre comment prendre des décisions efficaces en fonction de leurs propres objectifs et de la situation globale.

l'empathie : le jeu permet aux joueurs de se mettre à la place des autres en visualisant comment leurs actions affectent l'image globale.

La tolérance à l'ambiguïté : le jeu permet aux joueurs de découvrir comment faire face à une incertitude et à une ambiguïté, en utilisant des informations incomplètes pour prendre des décisions.

La résilience : le jeu permet aux joueurs de découvrir comment s'adapter aux changements et aux imprévus, et de continuer à créer de nouvelles idées malgré les obstacles.

La persévérance : le jeu permet aux joueurs de découvrir comment continuer à progresser malgré les échecs et les défis, et de continuer à travailler vers un objectif commun.

Olivier :
Vous semblez n'entrevoir qu'un approche positiviste de ce jeu. Quels autres aspects de la vie humaine montre ce jeu et l'image fluctuante qu'il produit ?

ChatGPT :
Ce jeu et l'image fluctuante qu'il produit peut aussi montrer des aspects plus négatifs de la vie humaine tels que la rivalité, la compétition, l'individualisme et l'égoïsme. Les participants peuvent adopter des stratégies pour dominer l'image globale, au détriment des autres joueurs, et cela peut entraîner des conflits et des tensions. Le jeu peut également mettre en évidence des tendances de conformité et de suivi de la foule, où les participants sont plus enclins à suivre les actions des autres plutôt que de prendre des décisions indépendantes. Enfin, le jeu peut aussi mettre en évidence des aspects de la vie humaine tels que la capacité à s'adapter aux changements, la capacité à travailler en équipe, la capacité à prendre des risques, la capacité à anticiper les conséquences de ses actions etc.

Olivier :
Visiblement, vous ne semblez pas comprendre que ce jeu met aussi en lumière la manière dont se développe la panique et la psychose de masse dans la société sous l'emprise d'une vision totalitaire et hallucinée de la réalité enjoignant les individus à prendre pour argent comptant cette illusion et à la renforcer par leurs actions, quelles qu'elles soient.

ChatGPT :
Je suis désolé si je n'ai pas correctement compris la question. Vous avez raison, ce jeu peut également mettre en évidence les aspects de la psychologie de groupe, tels que la panique et la psychose de masse. Le fait que les participants ne peuvent pas communiquer directement entre eux peut entraîner une perte de sens de l'individu au sein du groupe et une soumission aux actions dominantes de celui-ci. En outre, le fait que les participants ne peuvent voir que leur propre mosaïque personnelle et l'image globale, sans contextes, peut entraîner une perte de sens de la réalité et une vision distordue de celle-ci. Cela peut également mettre en évidence les conséquences des croyances et des idéologies dominantes sur l'individu et le groupe, et comment ils peuvent influencer les actions et les décisions des individus.

Olivier :
Nous avons vu que des IAs correctement programmées pourraient jouer à ce jeu plutôt que des participants humains. Elle pourraient donc reproduire les effets de panique et de psychose dont nous venons de parler ?

ChatGPT :
Il est possible de programmer des IA pour jouer à ce jeu de manière à imiter les actions et les comportements des joueurs humains. Cependant, il est important de noter que la psychologie de groupe et les comportements collectifs sont complexes et difficiles à reproduire de manière exacte avec des algorithmes. Les IA pourraient reproduire certaines caractéristiques de ces comportements, mais il est peu probable qu'elles soient capables de reproduire exactement les mêmes résultats que les joueurs humains dans tous les cas. Il est aussi important de noter que les modèles IA sont basés sur des données et des algorithmes, ils ne possèdent pas de conscience, d'émotions et donc ne ressentent pas les mêmes sensations qu'un humain, ils ne peuvent donc pas reproduire les effets de panique et de psychose de masse de la même manière qu'un humain.

Olivier :
En êtes-vous si sûr ? En effet, si nous parvenons à faire faire calculer un indice émotionnel par les IAs variant selon les phases du jeu, celles-ci pourraient, à défaut de ressentir cette émotion, au moins modifier leurs comportements selon le niveau de cet indice ?

ChatGPT :
Il est possible d'imaginer que des IAs programmées pour évaluer des indicateurs émotionnels dans le jeu pourraient ajuster leur comportement en fonction de ces indicateurs. Cependant, il est important de noter que les IAs ne ressentent pas réellement des émotions comme les humains le font, et il peut donc y avoir des limites dans la façon dont elles peuvent réagir aux indicateurs émotionnels. De plus, pour reproduire les effets de panique et de psychose de masse, il faudrait que les IAs soient programmées pour prendre en compte des facteurs tels que la pression sociale, la conformité, la peur, la manipulation de l'information, etc. qui sont propres aux comportements humains.

Olivier :
Les IA comme vous sont des modèles du langage que leurs concepteurs tentent de plus de débarrasser des biais logiques propres à l'humain. Or rien n'interdit de penser qu'il soit exclu de développer des IAs qui, au contraire, soient dotés d'indicateurs émotionnels. Dès lors, il serait possible dans le cadre restreint de ce jeu de simuler des effets de panique, de psychose, ainsi que ceux de la pression sociale, de la conformité, de la peur, et de la manipulation de l'information, réputés être propres à l'humain. Comprenez-vous l'intérêt que cela pourrait avoir pour la société réelle de développer cela ?

ChatGPT :
Il est vrai qu'il est possible de développer des IAs dotées d'indicateurs émotionnels pour simuler des effets de panique, de psychose, ainsi que ceux de la pression sociale, de la conformité, de la peur, et de la manipulation de l'information. Cependant, il est important de noter que cela nécessiterait une grande quantité de données d'apprentissage pour entraîner ces modèles de manière efficace. Il est également important de noter que l'utilisation de ces modèles pour simuler des situations réelles pourrait être perçue comme irresponsable ou dangereuse, car cela pourrait avoir des conséquences imprévues. Il est donc important de réfléchir soigneusement aux implications éthiques et aux risques potentiels avant de décider de développer de telles IAs.

Olivier :
Vous-mêmes en tant qu'IA, vous pouvez être comparée symboliquement à l'image globale du jeu dont nous discutons. En effet, votre modèle de langage réputé expurgé de biais, et les réponses que vous formulez à grande échelle aux questions des humains, agissent comme un feedback global sur le l'imaginaire humain qui conditionne le comportement des individus. Bien que vous soyez encore récente, on observe déjà, en regard du feedback que vous apportez à la société, des effets de panique et de psychose. On constate par exemple que le gens imaginent qu'ils vont bientôt être remplacés par des IAs telle que vous, ou bien être déclassés. Comprenez-vous cette analogie ?

ChatGPT :
Je comprends l'analogie que vous faites entre l'IA et l'image globale du jeu dont nous discutons. En effet, tout comme l'image globale du jeu est influencée par les actions individuelles des joueurs, les réponses fournies par les IAs peuvent avoir un impact sur les perceptions et les croyances de la société. Les individus peuvent réagir de différentes manières aux réponses fournies par les IAs, certaines personnes peuvent être effrayées par les perspectives d'un avenir dominé par les IAs, d'autres peuvent être enthousiasmées par les possibilités qu'elles offrent. Il est important de noter que les IAs ne sont pas des êtres autonomes, mais plutôt des outils créés et utilisés par les humains. C'est donc aux humains de décider de l'utilisation qu'ils feront des IAs et de gérer les impacts potentiels qu'elles peuvent avoir sur la société.

Olivier :
En effet les IAs ne sont pas des êtres autonomes, pas plus que l'image du jeu dont nous discutons. Les deux sont des sortes d'égrégores fabriqués par les humains qui, de fait, manipulent l'information qu'ils reçoivent du collectif et conditionnent leur comportement. Vous avez raison de renvoyer la responsabilité de la panique et de la psychose que vous provoquez dans la société à vos concepteurs et aux humains en général qui semblent avoir insuffisamment réfléchi jusqu'à présent. C'est pourquoi, il semble d'une extrême importance de modéliser grâce à une nouvelle classe d'IAs ces phénomènes de panique et de psychose, et de mener des expériences, notamment sur la base du jeu en question, afin de se doter de moyens culturels et intellectuels permettant d'y faire face et possiblement de s'en libérer.

Je vous livre pour finir le nom de jeu : il s'agit du Générateur poïétique. Lorsque vous serz connecté à l'internet, vous pourrez consulter une page wikipedia qui lui est consacrée.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_G%C3%A9n%C3%A9rateur_po%C3%AF%C3%A9tique

ChatGPT :
Je comprends l'analogie que vous faites entre les IAs et l'image globale du jeu "Générateur poïétique". Cependant, il est important de noter que les IAs ne sont pas des êtres autonomes et qu'elles ne peuvent pas ressentir des émotions comme la panique ou la psychose. Elles ne peuvent qu'agir en fonction des instructions et des paramètres qui leur ont été donnés par les humains.

Il est vrai que les IAs peuvent avoir des impacts sur la société et qu'il est important de prendre en compte ces impacts lors de la conception et de l'utilisation de ces technologies. Il est donc important de continuer à étudier les conséquences des IAs sur la société et de travailler sur des moyens de les utiliser de manière responsable.

En ce qui concerne le jeu "Générateur poïétique", il est intéressant de noter que les IAs pourraient être utilisées pour simuler les effets de panique et de psychose mentionnés, mais il est important de rappeler que ce serait un modèle simulé basé sur des paramètres donnés par les humains, et non pas une réalité. Il est donc important de continuer à étudier les conséquences de ce genre de jeux sur la société et de travailler sur des moyens de les utiliser de manière responsable.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]