Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 54.81.232.54
Notes en vue d'une Class Action

PRESS RELEASE (English)

Contrairement à ce que pourraient faire penser mes lettres ouvertes à MarkZuckerberg et à YannLeCun, je ne suis pas pour que Facebook paye ses utilisateurs, ni directement - peut-être avec une monnaie qui lui serait propre -, ni indirectement à travers des taxes perçues par les Etats et éventuellement redistribuées sous la forme d'un revenu de base comme le soutiennent certains, sans doute avec les meilleures intentions du monde. Je ne suis pas plus pour la commercialisation des données personnelles, bien au contraire !

Pourquoi ? Bien parce que Facebook, quel que soit le nombre de ses abonnés, n'est pas légitime en termes de réseaux et de création monétaire. Les États (ou l'Union Européenne) qui renteraient en tractation avec lui ne sont pas plus ! En effet, comme je l'explique dans la vidéo ci-dessous, aussi bien Facebook et consorts que les Etats, tirent leur pouvoir de la dissymétrie des réseaux tels que nous les connaissons jusqu'à présent. L'extrapolation des tendances de ces réseaux et des pouvoirs qu'ils engendrent, conduit tout droit à une situation sociale, économique et politique explosive. Elle ne peut être déminée par les principes mêmes qui lui ont donnée naissance, à savoir la dissymétrie des réseaux.

La rétribution directe ou indirecte des utilisateurs par les GAFA conduirait à une sorte de "commerce triangulaire" des données personnelles, c'est-à-dire purement et simplement à une forme d'esclavage.

Au contraire, une petite lumière au bout du tunnel provient de la possibilité nouvelle de (re)donner une certaine symétrie aux réseaux, ce qui donnerait à revoir la plupart des problématiques sociétales sous un jour nouveau, notamment celle du Revenu de base. Bientôt les réseaux centralisés, tels celui de Facebook, mais aussi ceux des Etats, seront totalement obsolètes !

C'est pourquoi, la lettre ouverte à MarkZuckerberg pourrait donner lieu à une sorte de Class Action, mais pas de type institutionnelle et pseudo sérieuse (avec avocats et tutti quanti) qui viserait à faire payer Facebook (c'est illusoire en fin de compte) mais de type aussi collective, désordonnée et surréaliste que possible. Cette Class Action viserait à :

1) éveiller les gens aux problématiques #Digitallabor, #Dataportability, et derrière #Créationmonétaire, #NeutralitéDuNet? (la vraie, pas seulement celle des débits, mais celle des protocoles).

2) pousser FB et les autres à la DataPortability sous peine de perdre des abonnés en masse.

3 ) promouvoir toutes les alternatives de réseaux distribués, inviter les gens à les rejoindre, et aussi pousser les gouvernements à les soutenir.

Concrètement, dans le cadre de cette Class Action, nous pourrions tous envoyer notre facture à Mark Zuckerberg. C'est ce qui est proposé par l'opération #MyFacebookInvoice (en Français #Balancetafacture à Facebook) lancée le 24 janvier dernier.

A suivre...

OlivierAuber (see my personal Facebook Invoice)


Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]