Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 34.228.30.69
Partie II - Trois régimes de légitimité
Le régime de légitimité temporel

Biens Communs

Dans la perspective spatiale, l'observateur n'est pas forcément confondu avec la chose représentée. Dans la perspective temporelle au contraire, les données émergeant de l’interaction sont le fruit des acteurs eux-mêmes. Celles-ci doivent en conséquence constituer une sorte de bien commun que rien ni personne ne peut s’approprier. Chacun est aussi en mesure de vérifier que ces biens communs le sont vraiment, par exemple en tentant d’en obtenir une copie intégrale.

Traduit en termes politiques, la légitimité procédurale du pouvoir repose sur sa capacité à traiter les actions de chacun dans l’instant même, y compris les requêtes relatives à son processus d’accession ou de maintien au pourvoir.

La légitimité par impartialité repose sur l’universalité et la lisibilité des règles de traitement que le pouvoir met en œuvre.

Et c’est en étant le garant des biens communs issus de l’interaction de tous via son dispositif qu’il accède à la légitimité substantielle.

<< Condition cognitive TroisRegimesDeLegitimite Composer avec le modèle >>

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]