Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 54.161.201.200
(19 décembre 2012, en attente de traduction en allemand)

Le Trésor, une nouvelle fois jeté dans le Rhin

Lettre ouverte aux citoyens de Worms et de sa région, et à leurs représentants.


OlivierAuber, co-auteur du Nibelungenmuseum

 nib

La ville Worms, située au bord du Rhin, est connue mondialement comme l’épicentre du « mythe des Nibelungen » qui contient une part de l’imaginaire de l’Allemagne et de l’Europe sur près de deux millénaires de leur épopée commune. Tout le mythe repose sur un "Trésor" réputé inépuisable que les hommes et les dieux se disputent de toute éternité. A la suite de nombreuses péripéties, un Musée consacré à ce mythe, a ouvert ses portes à Worms en septembre 2001, dans l’espoir de nous réconcilier collectivement avec cette histoire fort édifiante couchée sur le papier la première fois au XIIIe siècle par un poète anonyme.

Si je sors de l’ombre plus de dix ans après avoir conçu ce Musée, c’est pour vous alerter qu’un un nouvel événement vient de relancer la saga : le « Trésor des Nibelungen », la pièce maîtresse du Nibelungenmuseum, a disparu !

Pour bien saisir cet événement qui de prime abord peut vous sembler minuscule, il faut comprendre que ce trésor n’est pas fait d’argent, mais de quelque chose d’immatériel, infiniment plus précieux que tout l’or du monde : notre mémoire commune et notre capacité de nous édifier à partir d’elle. Il faut aussi se souvenir que le musée des Nibelungen n’est pas un musée scientifique mais une création artistique à part entière qui s'inscrit ainsi dans la longue lignée des œuvres suscitées par le thème des Nibelungen à travers les siècles. Il réalise une relecture complète du mythe et en apporte une nouvelle interprétation pour notre monde du XXIe siècle. Tous les éléments qui le constituent sont originaux. La musique, les images, les voix, les logiciels aussi (car c’est une œuvre à la pointe de la technologie), ont été créés spécialement pour lui pendant quatre années de travail d’une équipe de plusieurs dizaines de personnes. Tout dans sa conception y est interdépendant et forme une unité indissociable. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, le Nibelungenmuseum est donc dans son ensemble une « œuvre d’art totale », dans la tradition inaugurée par Richard Wagner lui-même. De plus, et ce n’est pas la moindre de ses originalités, l’œuvre a été conçue pour évoluer au fur et à mesure des avancées de la technique.

Douze ans plus tard, il faut malheureusement parler du Nibelungenmuseum au passé : le musée « apportait une nouvelle interprétation », il « était une création à part entière », etc. Après la disparition du trésor virtuel qui rassemblait dans sa salle souterraine tous les rêves et la mémoire du mythe, c’est la base de tout l’édifice qui s’en est allée. Le Trésor aurait pu évoluer mais on l’a arrêté net, et on a remplacé l’expérience de réalité virtuelle immersive qu’il proposait par la banale consultation de films sur des « bornes interactives ». Quel que soit le contenu de ces films, il est évident que toutes les autres composantes du Nibelungenmuseum qui faisaient (et font encore) référence au Trésor original, n’ont plus aucun sens.

Pourquoi a-t-on fait disparaître le Trésor ? Je n’en ai aucune idée précise. Ni moi ni les autres auteurs du Musée n’ont été informés de cela officiellement. Nous ne l’avons su que tardivement par personnes interposées. De plus, imaginez quelle a été notre surprise un peu plus tard quand nous avons constaté que nous n’étions plus cités nulle part, pas même au fond d’une page web du site officiel du Musée, alors qu’une grande part de notre œuvre est encore là !

Qu’avons-nous fait pour mériter une telle amnésie et un tel mépris ? N’avons-nous pas gagné le concours international lancé par la ville de Worms en 1997 pour concevoir ce Musée ? N’avons-nous pas eu de bons rapports (et des échanges passionnants) avec l’équipe municipale chargée de nous suivre ? N’avons-nous livré le Musée dans les délais et le budget impartis ? N’avons-nous pas proposé une œuvre saluée par toute la presse allemande et internationale ? Le Musée n’est-il pas visité chaque année par plus de visiteurs que la ville n’en attendait ? Non, rien de tout cela !

Le sort qui nous est réservé n’a pas d’importance et je ne ressors pas de l’ombre pour m’en plaindre. Ce qui est tragique à mes yeux, c’est votre situation, à vous habitants de la ville de Worms, de sa région, et symboliquement de toute l’Allemagne. Imaginez qu’à Bayreuth, on ne présente plus l’intégrale de Tétralogie, mais une version édulcorée, réputée plus accessible pour les enfants et les personnes âgées, et plus simple à gérer. Quelle honte ce serait pour Bayreuth, n’est-ce-pas ? Et bien, c’est à cette honte que Worms est exposé aujourd’hui !

Que faire ? Nous, auteurs de ce Musée, pourrions assurément faire un procès à la ville de Worms, et nous le gagnerions certainement, mais ce serait se tromper d’enjeu.

Le Lied des Nibelungen, rédigé par l’auteur anonyme dont j’ai proposé que ce Musée soit la demeure symbolique, rassemble tous les meurtres, les trahisons et les compromissions dont les hommes sont capables, tous les comportements sublimes aussi. Ce Musée était là pour réhabiliter son œuvre littéraire ternie par les pires détournements artistiques et manipulations politiques. En tant que concepteur, je reste fidèle à l’intention initiale. Je ne condamne personne, surtout pas l’administration de la ville qui n’est probablement plus du tout impliquée dans la gestion du Musée, désormais privée. Dans de telles circonstances, la seule chose qui puisse avoir un sens est de faire appel à vous, habitants de Worms et de sa région qui avez financé ce Musée. Il est peut-être encore temps de le sauver. Est-ce rêver que d'espérer que certains d'entre vous ont été assez émus par le Trésor des Nibelungen pour s'impliquer dans sa sauvegarde. Il faut enquêter, poser des questions, demander des comptes.

Où est passé le Trésor ? Quel sens a encore Nibelungenmuseum sans lui ?

Le Nibelugenmuseum tel qu’il était :
http://km2.net/aplush/nibelungenmuseum/communique/sommaire.htm

Extraits visuels - Extraits musicaux et sonores
http://km2.net/nibelungenmuseum/pixTresor/imTresor.htm

La controverse sur Wikipedia :
http://de.wikipedia.org/wiki/Nibelungenmuseum_Worms#Die_Kontroverse_.C3.BCber_den_Schatz

Forum Wikipedia :
http://de.wikipedia.org/w/index.php?title=Diskussion:Nibelungenmuseum_Worms

> autres Billet?s
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]