Home :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 34.228.30.69
Partie III - Perspectives et territoire
Le territoire et le régime de légitimité temporel

Légitimité par impartialité: pas sans risque

En dépit des efforts consentis, l' e-administration et les e-services publics dérogent aux canons de la légitimité temporelle sur de nombreux points.

Pour ce qui est des services traditionnels de l'' e-administration, la centralisation du traitement de l’information réduit toujours plus le nombre de ceux qui peuvent en infléchir les règles, en même temps qu'elle augmente la vitesse avec laquelle ces règles peuvent changer selon les revirements du pouvoir législatif. Cela peut être vu comme un gage de souplesse et d'adaptabilité cohérent avec le regime de légitimité temporel, à condition que la population se reconnaisse dans le point de fuite que le pouvoir lui présente. Le risque est ici de voir se produire une sorte d'ossification des normes politiques et sociales existantes, qui ne donne pas la possibilité au corps social de les réexaminer, et donc de créer au passage de nouvelles relations, de nouveaux sens et de nouvelles solidarités.

Pour ce qui est des initiatives de e-services des collectivités, voire de l'Etat ou des ses agences, beaucoup dépassent largement le périmètre traditionnel des services publics. Elles investissent par exemple les domaines du débat public et de la citoyennenté ou bien dans celui de la valorisation du territoire en terme de tourisme, d'urbanisme et d'aménagement, de culture, d'industrie et de services. Pour des raisons de validation de l'information publique, ces e-services peinent à mettre en oeuvre pleinement toutes les possibilités de l'Internet. En particulier ils ne laissent pas les internautes co-construire ou intervenir sur les cartes sociales ou géographiques comme le font beaucoup de sites privés ou communautaires. Le risque est là que ces e-services exerçent une concurrence sur les services similaires proposés par lesdits acteurs privés ressentis parfois comme plus légitimes par les internautes. Certains de ces acteurs privés, implantés sur le territoire visé, sont ainsi freinés dans leur développement économique.

En résumé, à la lumière de la perspective temporelle, l'écueil qui guette tous les e-services territoriaux et l'' e-administration est qu'ils fassent figure de rhétorique institutionnelle ou de communication électorale, bref qu'ils appraissent comme de purs produits de l’ économie de l’attention.

<< Légitimité par impartialité: un renouveau? PerspectivesEtTerritoire Légitimité par impartialité: fournisseur d’identité >>

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]